Opération rivière propre sur le Guiers du bas

Salut à tous,

Ce samedi matin,24 Septembre j’étais sur le parcours N-K de St Béron, non pas pour pêcher, mais pour participer à la journée de nettoyage organisée un collectif des associations suivantes : La Réciprocité GuiersFrapna38 représentée par Mme Sophie d’Herbomez Provost vice présidente , Frapna73 représentée par Mme Isabelle Currucu – Les amis du parc de ChartreuseLes Hauts de ChartreuseLes compagnons de Bacchus,  et aux 6 bénévoles inscrits à sur le site de Chartreuse propre, dispatchés sur l’ensemble de la vallée de Chartreuse et du Guiers.

27

25
Mme la vice présidente de la Frapna38

1

Nous les gardes de notre aappma  » Les pêcheurs du haut Guiers »  , nous étions sur le NK de St Béron, nous avons troqués nos cannes pour des gants et une pince coupante pour déloger les ferrailles et tôles prisonniers des blocs.

15

29-copie

2

8

9

19

16

14

7

4

3
Léo, Jean Pierre, Gilles, Bernard, Adrien, Patrice

Après l’effort, le réconfort !!!

2

Le mot du président de Pont de Beauvoisin :

david-maillard » Un seul petit bémol, nous sommes vraiment attristés par l’absence totale de pêcheurs ou d’adhérents de notre AAPPMA (et c’est pas faute d’en avoir croisés sur les berges…)… Les gars, les filles, c’est certes pour la rivière que l’on fait ça, mais c’est aussi un peu pour vous… La moindre des choses serait de rendre un peu à la rivière, de temps en temps, pour ce qu’elle vous apporte…😦 Voilà, c’est donc une vingtaine de personnes motivées qui se sont retrouvées ce matin à 9h00 devant le lycée Pravaz de Pont de Beauvoisin (38) pour nettoyer les berges du Guiers sur 2 parcours spécifiques : sous le lycée et la piscine à Pont et à la sortie des gorges de Chailles à Saint Béron. Après un petit déjeuner-café-boissons gargantuesque, nous avons réparti les 2 équipes sur le terrain. Une quinzaine de bénévoles sont restés à Pont et 6 autres sont montés à St Béron. C’est un boulot de titan qui a été abattu… des m3 et des m3 de déchets : Ferraille, plastique, batterie, moto, cabine téléphonique, tonneaux, peaux de mouton, verre, j’en passe et des meilleures… évacués des berges ou du lit du Guiers, des récents et des anciens !

Encore un énorme merci à tous, notre rivière se sent un peu mieux grâce à vous tous !!! :) »

David Maillard


Nos actions contre le projet de micro centrales sur le Guiers mort …

Article tel qu’il est paru hier dans le Dauphiné Libéré , si vous aimez pêcher le Guiers, si vous êtes sensible à l’environnement et à la qualité de nos rivières, vous ne pouvez rester ignorant de cette situation, pêcheurs du Guiers joignez vous à nous, agissez pour vos rivières, à vous les clubs, soyez plus actifs pour protéger nos rivières, parce que si celles-ci meurent, s’en ai fini de votre loisir pêche.

Article DL 16 -09 -2016 :

Micro-centrales électriques : sous couvert d’économie d’énergie,
on « tue » nos rivières :
Les AAPPMA ne sont pas exclusivement tournées vers le développement de la pêche puisqu’elles ont également un rôle de protection des milieux aquatiques et c’est à ce titre que des représentants de l’AAPPMA des pêcheurs du Haut Guiers (Jean Thibaut, président; Fabien Caterina guide de pêche; Adrien Bertholio garde pêche) montent au créneau concernant le projet de micro-centrale électrique aux sources du Guiers Mort à Perquelin.
« A l’heure de régler la question de la transition énergétique, nos élus ont des choix à faire et il nous parait important que tout le monde ait à l’esprit que l’hydroélectricité est certes une énergie renouvelable (bien qu’il y ait de moins en moins d’eau en chartreuse…) mais que cela n’a rien d’écologique tant les impacts sur le milieu sont dévastateurs : obstacles à la circulation des sédiments et des poissons, réchauffement de l’eau, assèchement du cours d’eau, eutrophisation du milieu avec apparition d’algues, et donc mortalité de tous les petits habitants du cours d’eau » précisent Fabien Caterina et Adrien Bertholio.
« Il y a déjà un barrage au niveau de l’usine BOTTA. On commence également à entendre parler d’un autre barrage qui pourrait être réhabilité au niveau de l’usine VICAT. Avec le projet au niveau de Perquelin, cela pourrait faire 3 barrages sur le Guiers mort : nul doute que dans ce cas, le Guiers sera définitivement mort ». Cette perspective de micro-centrale est d’autant plus surprenante que la rivière se situe dans un Parc Naturel Régional, qu’il n’y a aucune concertation avec les associations de pêche pour l’instant et qu’un projet de labellisation « rivière sauvage » est en gestation sur le Guiers.
Une lettre a récemment été envoyée, par plusieurs AAPPMA à la ministre de l’environnement, Mme Ségolène Royal : « Les microcentrales sont l’une des causes de l’éradication des souches autochtones de truites. La plupart, très vétustes, sont des « sanibroyeurs » de populations piscicoles. Leurs turbines, l’espacement des barreaux, ou l’inclinaison des grilles ainsi que le manque d’outils de dévalaison, détruisent tous poissons s’en approchant. Il est grand temps de prévoir leur rénovation et leur mise en conformité avec la réglementation, avant de vouloir en créer davantage. Par ailleurs, il est évident que le poids économique de la pêche de loisir est sans commune mesure avec celui créé par les microcentrales qui ne représentent, en plus, que 1% de la production électrique en France ! ».
Dans le monde de la pêche, la rivière du Guiers fait partie des rivières mythiques en France. Elle représente un potentiel de développement du tourisme pêche important, non seulement pour les ventes de timbres, mais également pour l’ensemble des acteurs touristiques locaux (hébergements, restaurants, commerces divers, prestataires de services…), et cela sur 2 saisons et demie (printemps, été, début automne) pendant sa période d’ouverture. A une époque où la neige se fait rare (et le sera durablement sur les massifs de moyenne montagne) on entend beaucoup parler d’investir dans des canons à neige (qui puiseraient l’eau dans le Guiers ?) alors que la question de fond est peut-être ailleurs : diversifier l’offre touristique sur les quatre saisons.
La pêche s’inscrit pleinement dans les activités de pleine nature qui pourraient être développées, respectueuse de l’environnement et contribuant à l’attractivité de la Chartreuse.
Reste à souhaiter qu’à l’avenir, toutes les parties prenantes soient associées aux réflexions en cours et que ces dernières prennent de la hauteur sur les impacts écologiques de tels projets mais également sur le potentiel économique que représente le Guiers pour le développement touristique.

 

 

Opération Nature Propre en Chartreuse

Salut à tous,
Vous qui aimez le Guiers et ses environs , que vous aimez la nature, faites un geste et rendez vous utile au moins une journée dans la saison et venez vous joindre à nous pour cette journée intitulée  » Opération nature propre » organisée par  » Les amis du parc de Chartreuse » ,   » La Réciprocité Guiers » ,  » La Frapna  » ,  » L’association les hauts de Chartreuse  » …
14192049_1766324483622738_2659402287903565820_nNotre équipe sera sur Pont de Beauvoisin, pour aider l’aappma de Pont de Beauvoisin.

14192766_1765471873707999_261456106264051056_n

Projet d’une micro centrale sur le Guiers mort à St Pierre de Chartreuse

Salut à tous,

j’ai relaté sur le forum de notre aappma un projet de micro centrale qui se ferait sur la partie amont du Guiers mort sur la commune de St Pierre de Chartreuse, nous allons réagir face à cette nouvelle idée de la mairie de St Pierre de Chartreuse , je vous tiendrais informés de nos actions pour lutter contre ce projet.

Je vous met en lecture l’article paru dernièrement sur le Dauphiné libéré 

articledl

Gîtes du Castel de la Peyre (Lozère)

Slt à tous,

voici un lieu de villégiature en Lozère, pour les amoureux de la pêche de la truite , la vallée du Tarn , une rivière et ses belles truites et un village de gîtes dans un hameau qui se situe à proximité de la rivière, ou vous pourrez pêcher tranquille pendant que madame profite de la piscine, ce sont des maisons très confortables , il y a une salle de jeux commune, un coin lecture .

Situé en plein milieu de la vallée du Tarn, à quelques kilomètres de Ste Enimie , des gorges de la Jonte, ce village de gites est idéal pour des vacances en famille, pour le repos et les balades le long de la rivière et pour les clubs de pêche qui désirent pêcher le Tarn.

Il y a quelques années de ça , j’ai passé quelques de vacances dans une de ces maisons ( 6 personnes) nous étions deux et j’en ai gardé un excellent souvenir.

carte-peche-tarn

Infos et site internet !

 

Une question d’éthique ou un cas de conscience ?

Une question d’éthique ou un cas de conscience ?

Amis pêcheurs, amoureux du Guiers, Guiers mort, Guiers vif, nous voila confrontés à un cruel dilemme, doit on continuer à pêcher sur nos rivières dont le manque d’eau est indéniable au risque de voir celles-ci asséchées d’ici peu de temps si cette canicule persiste et faire crever tous nos poissons ?

Nous savons tous que la pêche en 1ère catégorie dans notre département ferme le 9 Octobre, nous pouvons donc continuer à pratiquer notre loisir comme bon nous semble. Même si pour certains, vous n’êtes pas ou peu intéressés par nos rivières et nos poissons, sachez qu’eux souffrent du manque d’eau et par conséquence d’un manque d’oxygène, le fait de ne pas pêcher, augmenterais  leurs chances de survie.

Hier encore, j’ai voulu faire un coup du soir sur le Guiers, mais vu l’état de la rivière, je me suis abstenu de pêcher. Après ça, j’ai eu un échange téléphonique avec Fabien, qui m’a ouvert les yeux sur cette situation et j’ai pris conscience, qu’il faut absolument éviter de pêcher nos Guiers avec des niveaux aussi bas.

etat-du-guiers-juillet-et-septembre-2016

D’où cette question en titre, « éthique ou cas de conscience ? », alors, si vous voulez, vous aussi protéger nos poissons, alors que la pêche reste encore ouverte jusqu’au 9 Octobre , il faut vous abstenir de le faire sur le Guiers , Guiers mort et Guiers vif ,dont les niveaux d’eaux sont alarmants,  cette décision peut sauver tout un cheptel de truites et d’ombres commun, même si c’est tentant d’y aller…

Pour ce qui concerne ma réponse, c’est un cas de conscience !!!

J’arrête de pêcher le Guiers dans l’état actuel et ce tant que celui-ci n’aura pas repris un niveau normal d’ici notre fermeture et si ce n’est pas le cas, tant pis, il y a encore de grosses rivières ou il ne manque pas d’eau.

Sur les réseaux sociaux, le président de Pont de Beauvoisin est inquiet et sur son domaine, le Guiers baisse à vue d’œil, la température est au près de 20° ,il se pose la question , mais se trouve face à un soucis majeur, le Guiers est limitrophe et il faudrait pour cela que les deux départements soit sur la même longueur d’ondes , doit on fermer ou pas la pêche sur le Guiers dans ce cas de figure ??

guiers-pont

14222148_1681743945486152_3568810967308375648_n

Qu’en pensez –vous , doit on en passer par là , ne croyez vous pas qu’il y a urgence à ne plus pêcher ces Guiers ???

AUTRE INFORMATION DE DERNIÈRES MINUTES :

Le Jura vient de prendre un arrêté préfectoral, il en va de la survie des poissons, c’est une décision qui est dur à accepté , mais il faut en passer par la si on veut préserver les poissons.

14231361_1777346152481804_581909768266380625_o

Une petite série de noiraudes !!

Salut à tous,

bon tous les jours ne se ressemblent pas, aujourd’hui ce fût le cas, un petit tour sur le Guiers, l’état est alarmant , alors je n’ai pas eu envie de pêcher et pour cause, l’eau se fait de plus en plus rare sur notre rivière.

gpdc
Le pont du curé
guiers-etiage
Hauterive

Pas grave pour la pêche, je devais apporté des docs à Francisque mon vice président, mais au retour je me suis arrêté sur un affluent proche de …. ( Alzheimer ) Lol …. 

Quelques jolies petites truites en sèche et en nymphe sont venues me saluer, 6 en tout pour 3/4 d’heure de prospection, c’est peu, j’en ai raté quelques unes au ferrage, mais je me suis bien régalé quand même.

Ce qui m’a plu le plus , ce sont celles-ci et leur robes particulières.

2

1

3

4

5

Bon voila pour le petit compte rendu de ma courte sortie du jour, qui se suivent mais ne se ressemblent pas , pour moi petites ou grosses truites , c’est pareil pourvu que je passe un peu de temps au bord de l’eau.. Le moral est revenu au top, vivement qu’il pleuve pour que nos rivières et nos poissons puissent respirer un peu ….

@+ Léo

Je rattrape le temps perdu …

Salut à tous,

Septembre, un bon mois pour la pêche de ce que l’on entend dire, oui mais voilà, cette année , il faut faire avec des niveaux d’eau très bas. La canicule fait s’évaporer l’eau des rivières à vue d’œil, les truites et les ombres sont comme nous autres, ils recherchent le frais et restent cavés ou au fond des grandes fosses.

Hier lundi 5 Septembre, après midi, le ciel est couvert et frais, ça me laisse présager une belle session, mais je déchante une fois sur place, pas d’activité , malgré quelques éclosions éparses tout de même .. Donc je m’en vais à la recherche des quelques courants et je pêche en nymphe, quelques passées infructueuses , puis la touche franche, la canne plie, il est 15h30 , je tiens un beau poisson, je pense à une truite vu comme le comportement de celui-ci et encore une fois le poisson ce dépique, j’en ai marre de cette série de beaux poissons perdus , après les avoir tenus quelques bonnes minutes,  je me demande bien si le problème ne vient pas de moi, pourtant il avait l’air d’être bien piqué, mais une nouvelle fois une minute d’inattention de ma part et voilà le poisson qui se carapate dans sa cache  Grrr!!) à méditer ???  Ce que je peux dire c’est que s’était gros !!!.

Bref, je continu mon parcours, j’arrive sur une grande fosse, je sais qu’ici gîte de beaux spécimens de truites fario , mais après plus de 3/4 d’heure passée sur le spot, je me rend compte que je ne prendrais sur ce coup, sauf peut être plus tard dans la soirée, mais je ne vais pas rester immobile durant 3 heures à attendre un potentiel coup du soir, je décide de continuer ailleurs. 

Me voici rendu sur un autre spot que je connais bien, je sais qu’ici potentiellement je peux toucher un poisson,aussitôt dit aussitôt fait, à peine ma nymphe tombée dans l’eau, la touche , le fil se tend , je suis légèrement en hauteur, j’aperçois une grosse masse argentée filer vers l’aval, je bride le poisson qui colle le fond et ne veut pas se rendre, après un laps de temps , je le met quand même dans l’épuisette, c’est un bel ombre commun, je suis content , je touche mon second poisson de l’après midi et cette fois je ne l’ai pas perdu , le moral revient au beau fixe, il fait pas loin de 45 cm 🙂

6

5

1

4
Un bel étendard d’où son appellation dans le jargon des moucheurs

Arrivé sur ce nouveau spot, j’aperçois une belle mouche de Mai, qui engluée dans la pellicule de l’eau essaie tant bien que mal de s’envoler, je prend mon temps pour la photographier dans tout ces états, après l’avoir remise dans l’eau, j’attendais son envol, elle n’est pas partie, mais s’est laissée dérivée au gré du courant lent, je pense qu’un poisson a du en faire son festin d’un soir.

19

10

15

Il est 18h00 , le pré coup du soir s’annonce pas mal, j’aperçois au loin quelques gobages, une dizaines environs, les truites sont attablées sur des fourmis, je monte un petit chiro corps noir condor et cdc blanc pour les ailes, ceci me permet de mieux voir la mouche dériver, la distance est longue, je dois m’appliquer à faire de longs lancers, pour atteindre la zone où ses poissons sont à table, je réussirais à prendre quelques truites (3) pas plus , toutes de cette taille la , la frénésie s’étant stoppée à 19h00, je décide d’attendre, mais …..

7

8

il est 20h00, la rivière à retrouvée son calme, je pense que la prochaine activité va se faire vers 21h00, je décide de rentrer, je n’ai pas envie de rester à attendre comme un héron posté , j’ai faim et il est temps pour moi de quitter le Guiers, ce sera pour une prochaine fois, je sais que certain d’entre vous serait resté, mais voilà c’est comme ça , je me contente de ce résultat et je n’ai plus 20 ans😉

La pêche de la truite à la mouche et aux appâts naturels