Billet d’humeur

Des larmes pour survivre ….

Où est passée l’eau, ce bien si précieux que nos anciens choyés et prenez soin d’économiser, que notre vie moderne et ses multiples obstacles, empêche désormais que le lit majeur des rivières s’étende dans la plaine. Plus jamais nous ne verrons, les enfants batifoler dans les prés, jouant à s’asperger le visage pour ne pas avoir trop chaud, plus jamais ils ne boiront une eau pure et limpide, celle que nous appelions autrefois l’Onde.

Désormais, les gouttes d’eau sont comptées,  son goût n’est plus le même, en cause ces eaux usées et passées dans les assainissements des stations d’épurations. Nous buvons désormais une eau transformée, une eau issue de nos urines et de nos excréments, emplie  de résidus médicamenteux passés dans notre organisme et pour couronner le tout, elle comporte même des métaux lourds. Il y en a  même certaines eaux, dites minérales et pures, qui n’est que facette, car l’eau puisée dans les nappes, est elle-même emplie de nitrates et de phosphates et se doit  d’être traitée pour qu’elle ai un goût acceptable, sans quoi l’industriel ne gagnerait pas son beurre. L’image est belle sur l’étiquette aux couleurs de la nature, au nom enchanteur, qui donne envie d’acheter, ceci permet de vendre coûte que coûte et parfois même au détriment de la santé publique, mais en réalité, ce n’est que tromperie, mascarade et maquillage, pour mieux engranger les profits financiers.

 Il ne nous restera, que nos larmes pour nous désaltérer, mais un jour, celles-ci  seront taxées et combien même si ce n’est pas le cas, seront elles suffisantes pour nous permettre une vie décente et faire face à la sécheresse qui arrive à grands pas.

Ne rions pas, la situation est tellement devenue grave, que  nous allons en chier dans les années à venir, la guerre de l’eau va commencer et ceux qui pourront payer, pourront gaspiller ce que les autres auront économisé.

 

6 réflexions sur “Billet d’humeur

    1. Slt Jacky, hélas la situation est devenue critique en Chartreuse, il n’y a qu’à voir le Cozon à sec, le ruisseau des Corbeillers pas loin , le mort idem et avec ça on donne encore des autorisations pour faire des micros centrales, on a encore des steps défectueuses même si j’espère elles seront mises aux normes d’ici quelques années.. Sans compter les gens qui viennent profiter de l’eau en été et qui laissent leur merde. On a pas le cul sorti ds ronces je te le dis 😦
      Amitiés

      J'aime

    1. Slt Dan,
      je te remercie, ton commentaire me fait plaisir de te lire sur ce blog, figure toi que j’ai même pensé à te faire parvenir ce texte,puis je n’ai pas osé le faire et me suis ravisé. Je te souhaite une bonne journée,on t’embrasse Françoise et moi, bises !

      J'aime

    1. Slt Philippe, oui cela parait noir mais c’est les faits sont bien réels et qu’il ne faut pas ignorer.La saison est presque terminée, dans quelques semaines les pêcheurs vont se diriger vers les réservoirs, la rivière sera vite oubliée jusqu’à la saison prochaine et durant tout ce temps le mal va faire son œuvre.
      Quand je vois tous les jours les collègues présidents d’autres aappma qui se penchent au chevet de leurs rivières, faisant le même constat que nous autres, je ne peux rester optimiste devant ce qui va nous arriver dans un avenir proche et dans les décennies à venir. Car vois tu , c’est bien la 1ère fois que je constate le Guiers est aussi bas pour ne parler que de lui, mais il y a aussi le Cozon qui est à sec, le Morge de Miribel pas loin de l’être, le Guiers n’en parlons pas il suit le même chemin, la Galaure et en plus elle vient de subir une pollution causée par une step, j’en passe d’autres que je ne pourrais toute citer tellement notre pays est atteint.
      Voila pourquoi ce billet d’humeur, afin de faire prendre conscience à ceux qui lisent ce blog, mais également les internautes qui sont sur ma page Facebook et si cela peut alerter quelques élus en prime, je pense ne pas avoir perdu de temps à faire ce post.
      A+
      Léo

      J'aime

Les commentaires sont fermés.