L’itinéraire d’un guide de pêche depuis les années 90

La pêche à la mouche.
De sa passion, il en a fait son métier !

Petit historique d’une carrière qui prend racine depuis les années 90.

Fabien Caterina n’est pas devenu guide de pêche par hasard. Malgré sa trentaine, il a plus de 25 ans d’expérience de pêche à la mouche. Il excelle également dans d’autres techniques comme la pêche en dérive naturelle (Sempé) et les pêches en nymphe avec une canne à mouche ou aux appâts.

Dès l’âge de 18 mois il avait cette concentration et était déjà en Immersion !

Nous sommes en 1994, année ou il apprend à se servir d’une canne à mouche par des exercices de lancer sur la pelouse de notre maison. Il n’avait que 6 ans. Mordu, il pratique ensuite sur nos rivières de proximité, le Guiers mort, le Guiers vif et le Guiers qui furent longtemps (et sont encore) nos terrains d’émerveillement. Je me souviens encore lorsque je le portais sur mes épaules pour traverser là ou il n’avait pas pieds.

 Sur ces photos on peut voir Fabien du haut de ses 8 ans, vêtu d’un short, de bottes, d’une veste de pêche en jean et de sa casquette fétiche « Devaux ». Son matériel ? Une canne de 8’5 Pezon Michel, un moulinet Ritma 80 et une soie wf5.

Il arpente le Guiers mort, sous mon regard attentif.  Il est encore en pleine croissance. Ses petits bras tiennent la canne d’une main et de l’autre, la soie. Les gestes de métronome donnent le tempo, il s’applique dans ses lancers faisant virevolter cette soie dans les airs.

Cherchant le moindre petit cailloux où se cache la truite supposée se nourrir, il prospecte et s’applique. La mouche tombe maladroitement, tirée trop rapidement par le courant. Je le drive, lui donne les infos nécessaires à une bonne dérive. Cette fois, la mouche ne drague pas, elle passe juste à l’endroit où le petit gobage a crevé la surface de l’eau.

J’aperçois cette petite truite qui monte gueule ouverte pour se saisir de l’artificielle. Je lui crie « Gobage ! » mais cela ne sert à rien, elle est déjà prise. La canne haute, il ramène son poisson avec délicatesse, lui retire la mouche de la gueule et la remet à l’eau tout heureux de voir repartir cette truite sans demander son reste.

L’apprentissage de la pêche à la mouche passe aussi par la création de ses propres mouches, le plaisir n’en est que décuplé et c’est très tôt que Fabien réalise les siennes.

Au fil des années, il progresse toujours plus… Qui aurait pensé qu’un jour il en ferait son métier?

Le voici sur le Guiers vif  et déjà il savait prendre des truites et des ombres en nymphe à vue ou en sèche, il avait cette passion, devenue vocation.

Pour la pêche en réservoir, il n’était pas le dernier à sortir son épingle du jeu. À l’époque, nous allions à Trept, Barouchat, le Marandan, Virieu et le parcours des Fontaines avec le club mouche de Moirans / Vourey .

 Le voici à son adolescence lors de nos sorties de pêche avec le club mouche du c.e.a Grenoble, ici à Goumois en 2004 :

À Barouchat en 2008 :

Puis les belles prises se succèdent..

Il entre alors au CFPPA de Lozère et intègre le centre de formation de Marvejols pour apprendre le métier de Guide de pêche. Il sort diplômé en 2014 et crée son entreprise aussitôt en 2015. Immersion Pêche voit le jour, l’activité grandit et les prestations appréciées puisque Fabien exercera sa 5ème année en 2019 dans les départements de l’Isère, de la Savoie, et de l’Ain.

Fabien en voyage de pêche à la mouche en Norvège, 2017
Fabien en voyage de pêche à la mouche en Norvège, 2017
Fabien en sèche le jour de la fermeture de la pêche 2018.

Voilà ce qu’est devenu le garçon que j’ai accompagné tout jeune et que j’ai vu évolué, il a de longues années d’expérience à son actif. Vous pouvez y aller les yeux fermés, faites lui confiance…!

Si vous êtes à la recherche d’un guide de pêche à la mouche, laissez vous guider par Fabien Caterina.

Pour plus d’informations, je vous invite à vous rendre sur son site www.immersionpeche.com

8 réflexions sur “L’itinéraire d’un guide de pêche depuis les années 90

  1. PATRICK VERGAIN

    bravo Fabien et longue vie à ta petite entreprise car tu le mérite!!! tu es passionné et toujours présent quant on a besoin de toi! que se soit pour le nettoyage des rivières et des berges, ou pour les analyses des eaux! et toujours avec gentillesse et humilité! un exemple à suivre!!!!
    à bientôt Fabien!!!

    J'aime

    1. Slt Patrick, j’ai un peu anticipé son anniversaire, avec 3 semaines d’avance. Mais je voulais par le biais de cet article, le mettre à l’honneur, tant il est investi dans son métier et pour l’engagement dans notre aappma. Merci pour ton message à son égard. Bonne journée à samedi. Bise

      J'aime

  2. Salut Léo,

    Il est certain que tu peux te reposer un peu maintenant; la relève est bien assurée avec Fabien.
    C’est super de voir ces photos de Fabien petit.
    A travers ton récit, on sent bien que le père est très fier de son fiston.
    Mais je sais aussi que le fiston est très très fier de son père !
    Les liens qui vous unissent tous les deux vont bien au delà de la pêche, ce sont les liens du sang et c’est merveilleux de vous voir ensemble au bord de l’eau.

    A+

    Phil

    J'aime

    1. Slt Philippe,
      oui c’est sur et comme on dit, « les chiens ne font pas des chats « , chez nous la pêche c’est une histoire de génération ! Que je dois à mon père et mon oncle m’ont inculqués dés mon plus jeune âge aussi, sensiblement au même que celui avait commencé. J’avoue que c’est une fierté d’avoir un fils qui excelle dans sa profession. Mais j’en ai un autre le frère ainé Christophe, qui lui décidément quand je te dis que c’est une affaire de famille, est moniteur breveté de plongée sous marine et donne des cours tous les week-end aux membres de son club sur le lac de Thonon (74). Merci à toi pour ton message, toi qui fait parti des gens qui ont connus l’évolution de Fabien depuis sa plus jeune enfance.
      A+ Léo

      J'aime

  3. David Buscaglia

    Quel bel hommage à ton fiston mon Léo !!!
    Je pense que tu peux être fier de la passion que tu lui a transmis .

    Il a la pêche et la nature dans le sang et surtout une philosophie du respect de la nature que beaucoup devraient suivre….

    Et je me permet de rajouter , que la vie m’a fait un cadeau inoubliable ……..c’est celui de vous avoir rencontré ….

    Un grand merci à vous deux ….

    Bises David .

    J'aime

    1. Slt David,
      c’est très gentil de ta part, en effet notre passion commune fait que notre route à était parallèle depuis sa plus jeune enfance. Fabien et en effet très impliqué pour la défense et la protection des milieux aquatiques et environnementale. Je suis également très heureux de t’avoir connu, tu a de belles valeurs humaine, c’est pourquoi que mes amis t’apprécient également, donc tu a ta place parmi nous.
      Je te dis à très bientôt, termine bien tes préparatifs d’ouverture, nos rivières t’attendent.
      Amitiés
      Léo

      J'aime

  4. Salut Patrick, Philippe, David, merci pour vos messages.
    C’est vrai qu’on peut être fier de son papa et des valeurs qui m’ont été transmises.
    C’est un privilège que je souhaite à tous, les plus avantagés comme les plus démunis. La pêche a pour cela de bon, c’est qu’elle véhicule bien des valeurs et transcende toutes les différences et… »à la fin, toutes choses viennent se fondre en une, et au milieu, coule une rivière » 😉
    J’espère vous voir souvent au bord de l’eau cette année.
    À bientôt

    Ps: encore merci papa

    J'aime

Les commentaires sont fermés.