La Fédération des Htes Alpes, se mobilise contre les micro-centrales hydroélectriques

Bonjour à tous,

je vous relaye quelques infos, lues dans la newsletter de la fédération des Htes Alpes (05).

Et pour ceux qui ne sont pas abonnés, voici un dossier concernant les microcentrales hydroélectriques, sujet qui ne nous laisse pas insensible, que deviendront nos rivières d’ici quelques années ?

Souvenez vous , notre aappma s’est mobilisée contre ce projet de micro centrale , qui devait voir le jour sur le Guiers mort. (pour mémoire).

Je vous invite à lire cet article, en cliquant sur la photo ci-dessous.

À lire également, la campagne de sensibilisation menée sur la nuisance que peuvent causer ses petits barrages de galets que l’on trouve régulièrement l’été sur la plupart de nos rivières en France.

Amis pêcheurs , pêcheuses , n’hésitez pas à démanteler ces mini barrages , même si cela peut paraitre anodin aux yeux des parents où des grands parents qui parfois aident leurs chérubins à construire ce genre d’édifices.

Confiné, limité,mais vigilant !

Bonjour à tous,

Avril et ses rivières hors d’atteinte, suite à la nouvelle réglementation qui nous prive une nouvelle fois de liberté, sans doute une bonne chose pour la santé publique et je le comprends très bien, mais certainement pas pour la santé morale.

Ces nouvelles règles gouvernementales mises en place, nous privent d’aller pêcher nos parcours favoris, tandis que pour d’autres c’est une aubaine puisque la rivière passe proche de chez eux. Loin de la d’être jaloux, car en même temps ça laisse un peu de répit aux rivières trop fréquentées, pour ne pas dire surpêchées et aux alevins de grandir sereinement.

Mais la pilule est amère, même un peu dure à avaler, surtout le soir depuis le changement d’horaire, alors que nos séances de pêche pourraient se prolonger un peu plus qu’au delà de 19h00.

 

Alors je me contente de rivières proches de la maison, certaines plus poissonneuses que d’autres, mais à quel prix ?

Soyons vigilants, sans vouloir jeter la pierre à qui que ce soit, je constate l’état déplorable de certaines rivières, par le manque de civisme de certaines entreprises qui ne trouvent pas mieux que de déverser leurs rejets industriels dans la rivière. Ou comme certains promeneurs ou pêcheurs, jeter le long des sentiers, des canettes, des paquets de clopes vides, des longueurs de fils (perruques) des boîtes de vers de terreau, de teignes, des restes de casses croûtent, et pire encore, depuis le covid des masques jetés à même le sol.

À cela s’ajoutent les riverains qui en mettent une couche supplémentaire en jetant la tonte de leur pelouse où pour d’autres des gravats, des bouteilles, des branches coupées, des palettes, des bidons etc., j’en passe des pires encore, car voyez-vous, tout cela ne me fout hors de moi, j’en pleure de voir comment est traitée notre planète 😦 😦

Pas plus tard que cette semaine, je pêche le long d’un parc d’activités, mais je trouve le cours d’eau plus dégueulasse que les fois précédentes, malgré le manque de pluie. Je me dis, qu’il n’y a pas de raison qu’elle soit aussi sale, même si elle est tapissée d’algues filamenteuses causées par les nitrates entre autres polluants hélas 😦 

Alors, je m’interroge et je cherche d’où peut provenir cette merde, quand soudain en face de moi, j’aperçois un déversement de couleur grise ou blanchâtre, qui se déverse à grand débit directement dans le cours d’eau, alors je prends le temps de filmer, photographier, cela va durer un bon 1/4 d’heure.

Tandis qu’à l’amont de ce rejet, la rivière est un peu plus claire, je toucherais quelques truites, une douzaine pour être précis, mais le cœur n’y est plus, j’arrête donc de pêcher.

Un devoir que tout pêcheur se doit de faire lorsqu’il constate ce genre de méfaits.

Comme beaucoup le savent, j’ai été garde-pêche durant de nombreuses années et je ne peux ignorer de tels actes de pollution, car il est inconcevable que nos rivières, deviennent des décharges à ciel ouvert.

 

Donc aussitôt rentré à la maison, j’ai transféré mes photos et la vidéo, sur mon pc, noté le lieu exact de ces rejets sur Google Mapps et envoyé le tout au président de l’aappma qui gère ce domaine de pêche, dans l’élan, j’ai cherché son numéro de téléphone et  je lui ai fait part de mon constat, lui indiquant que j’ai lui ai envoyé ces preuves sur Messenger.

J’ai discuté avec une personne fort sympathique, très impliquée et surtout bien remontée contre ses entreprises dont je ne citerais pas les noms. Je lui laisse le soin de s’en charger, à mon avis ça va aboutir, car cette société de pêche a déjà subi l’an dernier deux terribles pollutions.

Amis pêcheurs (es) , nous sommes les sentinelles de nos rivières, soyez réactifs et n’hésitez pas à contacter soit les présidents d’aappma, gardes- pêche, gendarmerie au cas où et si possible faire un prélèvement à des fins d’analyses, ce que hélas je n’ai pu faire car je n’avais pas de flacon à portée de main.

 

 

Frai des ombres 2021

Bonjour à tous,

en cette fin Février, j’ai assister à un beau rassemblement d’ombres communs, bien occupés à frayer, j’ai pu tranquillement filmer la scène sans toutefois les déranger, bien trop occupés à perpétuer l’espèce.

Un vrai régal pour les yeux et un bienfait pour la rivière …