L’ouverture 2021, chouette c’est pour bientôt ! …

Bonjour à tous,

Il est de bon ton, de souhaiter une bonne ouverture chaque année en ce mois de mars, les pêcheurs sont fin prêts et déjà les pieds dans les starkings bloc et pour les plus acharnés, la pêche à continuée durant cette fermeture de la truite en 1ère catégorie, en allant pêcher les ombres jusque fin décembre en seconde catégorie, la carpe ou le carnassier, tandis que moi j’ai fais le choix de monter des mouches durant tout l’hiver, à chacun son plaisir.

N’oubliez pas que durant cette période de fermeture, certaines aappma se sont occupés à la gestion de nos rivières et à la protection des milieux aquatiques, comme celle ou j’adhère, que je tiens à remercier par le biais de cet article.

Enfin, pour nous tous, ce mot « Ouverture » sonne à nos oreilles et annonce la fin d’une période hivernale à attendre l’arrivée de ce jour fatidique.

Je ne vais pas vous énumérer en détail tous les problèmes actuels, comme la covid , car les médias nous bassinent déjà assez avec ça, à croire qu’au travers de nos télés, on nous lave le cerveau. Prenons tout de même ça en considération, car cette épée de Damoclès qui dure depuis une année, a fait changer notre façon de vivre, il faut nous adapter et continuer à rester prudents.

Qu’en est-il de mes projets 2021, moi je reste sur une grande déception , car mes projets de voyage de pêche surtout celui en Norvège, qui était mis au programme 2020 et annulé suite aux décisions prises par nos gouvernants et fermetures des frontières.

J’ai mes sésames en poche, mes cartes de pêche ont étés achetés sur le site « carte de pêche.fr »,  ou j’ai choisi mon aappma, plus une autre en Savoie avec l’option  » réciprocité Chéran » pour y pêcher de temps à autres.

En temps voulu et selon mes déplacements itinérants avec mon camping car, je prendrais d’autres options pour le département des Htes alpes et un complément réciprocité Hte Savoie, notre loisir à un coût, mais si on calcule par rapport à une activité sportive autres, nous n’avons pas trop à nous plaindre.

Donc cette année, je ne vais surtout pas tirer des plans sur la comète et je vais m’adapter aux circonstances, d’ailleurs je profite de remercier les copains qui actuellement me proposent des séjours ou de longs week-ends de pêche, je prendrais mes décisions en temps voulu, avec vaccin ou pas ?

Revenons sur cette saison 2021, comment allons nous retrouver nos rivières, comment seront les conditions de pêche, seront ‘elles au bon niveau, est-ce que la pluie, la neige sera de la partie, peu m’importe, j’irais tout de même rejoindre les copains, mais en comité restreint comme l’année dernière et faire un petit casse-croûte en commun avec les règles sanitaires qui nous incombent.

Côté matériels de pêche, cette année je n’ai pas eu besoin de beaucoup, juste un peu de nouveautés 2021, commandées chez Sempé, avec ce nouveau chest pack MLT microfibre, plus une soie flottante wf3 et du fil fluo Spirit bicolore pour la nymphe à l’espagnole.

 Côté pêche, je commencerais comme chaque année avec ma canne à mouche soit la 10 pieds , soit une 7,6 pour les petits ruisseaux, tout dépendra des conditions météo, j’aviserais sur place. Quoiqu’il en soit, je pécherais en nymphe, mes boîtes de nymphes sont pleines, il n’y a plus qu’à les utiliser à bon escient. En fin de matinée, si le petit rayon de soleil met les truites en activité , je pêcherais en sèche, mes petites olives (Bwo) sont prêtes à se faire gober, (pas de mauvais jeu de mots svp) Lol.

Il nous reste encore une petite semaine avant d’aller arpenter les berges des cours d’eau, alors attention veillez à ne pas marcher sur les frayères, d’ombres communs, en ce moment sont en pleine période de reproduction, je vous conseille même de profiter du spectacle si vous avez l’opportunité d’en voir et dans le même souci de protection des frayères, penser également aux frayères des truites, dont les alevins ne devraient pas tarder à éclore.

A vous tous, une bonne ouverture et du plaisir à retrouver vos rivières et vos potes, merci de m’avoir suivi sur ce blog tout au long de cette période de fermeture et j’espère vous croiser un jour sur les rives de l’une d’elles.

Bonne saison halieutique !

 

Tout simplement !

Bonjour à tous,

je vous met en ligne cette vidéo « Papy fait mouche » un documentaire sur Pierre Miramont , que je regarde souvent, ça ramène un peu d’humilité en ce monde ou tout fout le camp , voila une belle leçon de vie et de philosophie de la part de ce monsieur,  on aime ou on aime pas, moi j’adore 💕

Trichoptère dans son fourreau

Bonjour à tous,

suite à quelques demandes à propos de ce montage, je vous propose la réalisation d’un trichoptère dans son étui larvaire.

J’ai réalisé ce montage avec de vrais fourreaux de porte bois, récoltés sous les cailloux durant la période estivale, je vous conseille de les ramasser vides, cela évitera un génocide, on ne sait jamais dés fois que les antispécistes font la demande d’interdiction de récolter des portes bois 🙂 🙂 🙂 !!…

 Hameçon : tige longue n°8 à 12 selon la taille de l’étui – Corps : fillasse utilisée en plomberie – Pattes : poils de daim teint en noir – Carapace : de vrais fourreaux vides de trichoptères – Thorax : dubbing de lièvre noir – Tête : Filasse vernie avec le Laser UV Brown – Fil de montage Veevus noir 12/0

Étape de montage :

  1. Emprisonner le fil de montage sur la hampe de l’hameçon et l’amener à la courbure.
  2. Puis préparez une mèche de filasse que vous allez plier en deux et que vous fixerez sur la hampe en laissant dépasser de chaque côté, de quelques millimètres (5 à 8 mm).
  3. Prendre un fourreau vide, dégager très légèrement les orifices étroits, avant de le  faire passer par dessus la fillasse. Au préalable, déposer un peu de colle UV claire ou autres, pensez à régler la longueur de l’étui avant cette opération.
  4. Prélevez une pincée de poils de cervidé, que vous allez fixer entre l’œillet et l’ouverture de l’étui, les poils dirigés vers l’avant,  bloquer et couper l’excédent de poils, bloquer le tout par quelques tours de fil, que vous laissez en attente.
  5. Sur le fil de montage, emprisonnez un léger dubbing de lièvre noir, et l’enrouler par dessus les poils, afin de former le thorax, bloquer et couper l’excédent de fil.
  6. Lorsque ce travail est réalisé, à l’aide de la pointe d’une aiguille, déposez une goutte de verni Brown, faire sécher avec la lampe UV, et renouveler l’opération si vous estimez que ce n’est pas assez suffisant.
  7. Arranger les pattes avec vos doigts en les tirants vers le bas, afin de donner un peu plus de réalisme.

Je vous souhaite une bonne utilisation !