Tabanas partie !…

Bonjour à tous,

comme dit le vieil adage, les jours se suivent et ne se ressemblent pas, ce fût le cas hier après midi, il y a des jours avec et des jours sans et pour cette quatrième session de la semaine c’était compter avec les poissons.

Par ces fortes chaleurs avoisinant 32 °, j’étais tenté par un plongeon dans ma piscine ou bien partir à la pêche au frais !!!  Entre nous, vous vous imaginez bien, que j’ai choisi la seconde option. Après avoir chargé le matos dans la voiture,  j’ai préparé quelques bouteilles d’eau, combien nécessaires pour ne pas se déshydrater et surtout pour éviter les crampes et me voilà en route pour une nouvelle session. J’ai choisi un spot, que je n’avais pas encore pêché cette année. Une rivière à petit gabarit, située mi-ombre, mi-soleil, c’est un parcours que j’affectionne particulièrement, pour la beauté des truites.

Je suis en place, il est 15h00 environ, après m’être changé, je me dirige vers la rivière, après un petit coup d’œil, les niveaux sont bons et l’eau est claire, un bon présage me gagne. Comme à mon habitude, lorsque je ne vois pas d’activité en surface, je commence par pêcher en nymphe, histoire de me mettre en route et surtout de voir si le poisson est actif ou pas, ce qui fût le cas, car je vais de suite toucher quelques truites.

Mais, mon objectif du jour, est de pêcher en sèche et je vais changer de moulinet , celui-ci est équipé d’une soie de 4, sur laquelle j’ai ajouté un bas de ligne très court, qui va me permettre de pêcher sous la canne avec un Tabanas bien graissé pour une meilleure visibilité et une bonne flottaison.

J’aperçois une nuée d’eccdyonurus rouge, qui danse au-dessus de l’eau, ce sera propice pour une belle session qui va durer jusqu’à 20h00, non pas, que ça ne mordait plus, bien au contraire, mais parce qu’à un moment, il faut savoir dire stop !..

Hier après midi, ce fût tout le contraire, les truites étaient sur tous les postes, j’en ai décroché pas mal, je n’ai compté que celles sorties et photographié quelques-unes pour mon article et si je voulais vraiment continuer ma session, j’en prenais encore plein d’autres, car c’était open de chez open !

Bilan de ma session, une soixantaine de truites, de toutes les classes d’âge, une dizaine furent prises en nymphe et toutes les autres, je les ai prise en sèche. Comme quoi lorsque les conditions sont bonnes, qu’une rivière s’ouvre et que les poissons sont actifs, il n’en résulte que du bonheur et on oublie vite les sessions précédentes avec des poissons récalcitrants.

Quelques photos glanées au fil de l’eau….

Petits conseils techniques pour la pratique de cette pêche avec un Tabanas à  VOIR ICI

Merci de m’avoir lu, bon week-end à tous !

Un Lorrain dans les Alpes

Bonjour à tous,

je ne pouvais ignorer la venue de mon ami Dominique dans notre région, qui comme chaque année, vient passer quelques jours pour pêcher en Chartreuse, mais également d’autres rivières de notre région et sur l’ensemble de la semaine, on peut dire qu’il a réussit ses vacances de pêche.

Sur cette vidéo, j’ai pu le rejoindre et le suivre sur deux cours d’eau au profil différent. Sur le 1er, il pêchera en nymphe au toc et sur le second cours d’eau, ce sera en nymphe au fil. Certes, les truites sont pour la plupart de petites tailles, mais c’est une modeste compensassions par rapport aux conditions météo et l’état des rivières en ce moment par chez nous.

Max et Léandre, ces jeunes pêcheurs en herbe

Bonjour à tous,

ce jeudi 28 mai, je suis allé rejoindre Stéphane et ses enfants Max 10 ans et Léandre 6 ans, afin de leur faire découvrir un nouveau terrain de jeu, sur une rivière d’un autre versant qu’il ne connaissait pas.

Stéphane s’est occupé de Léandre et moi j’ai suivi et filmé Max dans son approche et son évolution sur cette rivière, pour ce qui concerne les leçons de pêche à la nymphe au toc, c’est à leur papa que le mérite revient.

Hélas, un après-midi qui aurait dû être plus productif, car entre les truites calées, le nombre d’insectes qui virevoltaient au-dessus de l’eau, Eccdyo rouge, plécoptères, sedge et Baëtis, nous avons trouvé une rivière fermée comme s’il n’y avait aucune truite.

À cela, se sont ajouté des touristes qui se baignaient, un pêcheur qui nous à devancer et que nous n’avions pas vu, c’est pour ça que nous ne prenions pas de truites sur ce linéaire, ce n’est qu’après l’avoir rencontré, qu’il nous à dit avoir terminé sa pêche et sur le reste du parcours, les enfants ont réussis à prendre quelques autres truites.

Voici quelques photos, suivies de la vidéo que j’ai réalisé lors de ce bon moment passé à leurs côtés.

Max, qui n’en est pas à son coup d’essai, avait pêché la veille, mercredi 27 Mai, cette magnifique Fario de 45 cm et toujours à la nymphe !!. 

Mais sa truite record, c’est une truite arc en ciel de 65 cm, prise la saison dernière sur l’Arc à Termignon et ici vous pouvait le voir avec une truite de 30 + prise sur l’Albarine.

A très prochainement pour une nouvelle aventure, bon week-end de Pentecôte !…