Magazine « Le Moucheur » n° 6 – Bimestriel Avril/Mai 1995

Bonjour à tous,

bon sang, que la saison hivernale est longue pour le pêcheur qui comme moi, ne pratique pas le ski ou ne pêche plus en réservoir. Certes on peut s’occuper avec le montage de nymphes ou sèches pour combler les cases vides de nos boites à mouches ou regarder en boucle les vidéos de notre saison précédente ou celles des chaines Youtube, voire même surfer sur les réseaux sociaux, Facebook ou Instagram.

Mais de temps à autre, il me plaît de me replonger dans la lecture de vieilles revues de pêche. Le magazine dont je vous parle aujourd’hui est un bimestriel qui date de Avril/Mai 1995.

Ce jour la, me rendant à la presse, pour acheter ma revue de presse halieutique, j’ai été de suite interpellé par ce titre accrocheur en lice sur la page de couverture . 

Vous vous imaginez bien , que je me suis rué sur ce magazine et de vite m’acquitter du montant, pour la modique somme à l’époque de 28 Francs, je vous laisse faire la conversion en Euro.

Comme je regrette que ces magazines dont le rédacteur était P. Jacquinot,  n’existent plus, il y avait toujours de beaux  articles sur les différentes techniques, écrits des collaborateurs de cette revue, comme Piam, B. Kron, Eric Tölderer, A.Dandel, Christian Vieux ,C.Bergman,  D.Florence, J.Bonhomme, Lothar Martin. Illustrés par Myriam Piccinali-Martin et les dessins de Jean Berdier.

Qui de vous, a connu ces revues ?

Notamment le n°6, qui m’avait de suite interpellé, et qui traite d’un article qui parle de notre Guiers, avec pas moins de 8 pages et photos consacrées à notre rivière. Écrit par Christian Vieux, un moucheur régional amoureux du Guiers que l’ami Pascal, connait d’ailleurs et dont le titre de son article ,ne pouvait que m’interpeller et dont le titre de cet article est :

 » Le Guiers , la rivière aux milles couleurs « 

Je fais parti de ceux, qui ont pêché ce Guiers aux milles couleurs, tantôt rouge, tantôt vert, nous y faisions de belles pêche en sèche. Il y avait de nombreuses éclosions, les coups du soir étaient de vrais coups du soir. Je me souviens encore, des coups du soir, à pêcher jusqu’à l’heure légale bien entendu, même si parfois nous débordions un peu, jusqu’à ne plus rien voir et n’entendre, que le bruit des gobages, sans savoir d’où cela provenait, on pêchait quasiment à l’oreille. C’était une autre époque, celle bien avant que cette terrible pollution de 2001, vienne tout anéantir (voir archives).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Propos d’un pêcheur montagnard de jean Lefrançois

Salut à tous,

pour les amateurs de livres anciens, en voilà un que je viens de retrouver au fond d’un placard de mon garage. Ce livre est bien vieux et sans couverture, c’est d’ailleurs fort dommage.

Quand je pense que cet ouvrage ne m’avait pas suscité plus d’intérêts que ça il y a 30 ans, et que je l’avais relayé au fond du placard sans même y jeter un regard.

Ce livre est écrit pendant la guerre en 1945 et édité à la pêche en Dauphiné sous le titre « Propos d’un pêcheur montagnard« . L’auteur, Jean LEFRANCOIS, est originaire me semble t’il de la commune de Voreppe (38), un village situé à 5 kilomètres de chez moi.

Il a été tiré à 500 exemplaires à la forme et numérotés de 1 à 250 ; et 250 exemplaires non numérotés. Le mien a le n°215 B.303 et fut imprimé à l’imprimerie Allier, de Grenoble. Dépôt légal : 15 Novembre 1945 , édition ARTHAUD.

On peut encore trouver un exemplaire original sur internet (ici) mais il me semble également qu’il existe une réédition de 2008 (ici).

Dès les premières pages j’ai accroché à la lecture et me suis vite mis dans l’ambiance du livre.

J’ai choisi quelques passages afin de vous en faire profiter. Notamment celui à propos de la truite fario et deux autres tout aussi intéressants.

Il parle des rivières de notre région, notamment celles de Charteuse, je vous met les pages à la lecture.

En conclusion, j’ai adoré ce dernier paragraphe en fin de livre. Je trouve qu’il reflète bien le personnage qui, on en doute pas, aimait la nature et la pêche. D’ailleurs lorsque vous lirez ces quelques lignes, vous pourrez mesurer l’état d’esprit de l’auteur.

Amis pêcheurs, mes collègues, dès les premiers beaux jours mettez le sac à dos et prenez le large. Suivez votre sûr instinct. Il vous conduira au bon endroit. Dussiez-vous rentrer bredouilles, n’oubliez pas qu’une seule heure passée au soleil n’est pas perdue, et vaut mieux que toutes les discussions en chambre close. C’est pour nous qu’à chaque printemps la nature se pare, pour nous que chantent les oiseaux. Profitons-en et oublions nos peines.

Carrefour National de Pêche et Loisirs

Slt à tous,

un petit rappel sur ce salon qui aura lieu dans quelques jours, le carrefour national de la Pêche & des Loisirs 2019, est le premier rendez -vous de la pêche en eau douce en France, qui ouvrira ses portes pour le week end du 18 au 20 Janvier 2019 à la grande halle d’Auvergne.

Un rendez-vous incontournable pour des pêcheurs en eau douce venus de tout l’hexagone et d’ailleurs. Ne ratez pas cet événement, c’est un salon avec de nombreux exposants et des nouveautés, cliquer sur la photo ci-dessous pour accéder au site des organisateurs.