L’ouverture 2021, chouette c’est pour bientôt ! …

Bonjour à tous,

Il est de bon ton, de souhaiter une bonne ouverture chaque année en ce mois de mars, les pêcheurs sont fin prêts et déjà les pieds dans les starkings bloc et pour les plus acharnés, la pêche à continuée durant cette fermeture de la truite en 1ère catégorie, en allant pêcher les ombres jusque fin décembre en seconde catégorie, la carpe ou le carnassier, tandis que moi j’ai fais le choix de monter des mouches durant tout l’hiver, à chacun son plaisir.

N’oubliez pas que durant cette période de fermeture, certaines aappma se sont occupés à la gestion de nos rivières et à la protection des milieux aquatiques, comme celle ou j’adhère, que je tiens à remercier par le biais de cet article.

Enfin, pour nous tous, ce mot « Ouverture » sonne à nos oreilles et annonce la fin d’une période hivernale à attendre l’arrivée de ce jour fatidique.

Je ne vais pas vous énumérer en détail tous les problèmes actuels, comme la covid , car les médias nous bassinent déjà assez avec ça, à croire qu’au travers de nos télés, on nous lave le cerveau. Prenons tout de même ça en considération, car cette épée de Damoclès qui dure depuis une année, a fait changer notre façon de vivre, il faut nous adapter et continuer à rester prudents.

Qu’en est-il de mes projets 2021, moi je reste sur une grande déception , car mes projets de voyage de pêche surtout celui en Norvège, qui était mis au programme 2020 et annulé suite aux décisions prises par nos gouvernants et fermetures des frontières.

J’ai mes sésames en poche, mes cartes de pêche ont étés achetés sur le site « carte de pêche.fr »,  ou j’ai choisi mon aappma, plus une autre en Savoie avec l’option  » réciprocité Chéran » pour y pêcher de temps à autres.

En temps voulu et selon mes déplacements itinérants avec mon camping car, je prendrais d’autres options pour le département des Htes alpes et un complément réciprocité Hte Savoie, notre loisir à un coût, mais si on calcule par rapport à une activité sportive autres, nous n’avons pas trop à nous plaindre.

Donc cette année, je ne vais surtout pas tirer des plans sur la comète et je vais m’adapter aux circonstances, d’ailleurs je profite de remercier les copains qui actuellement me proposent des séjours ou de longs week-ends de pêche, je prendrais mes décisions en temps voulu, avec vaccin ou pas ?

Revenons sur cette saison 2021, comment allons nous retrouver nos rivières, comment seront les conditions de pêche, seront ‘elles au bon niveau, est-ce que la pluie, la neige sera de la partie, peu m’importe, j’irais tout de même rejoindre les copains, mais en comité restreint comme l’année dernière et faire un petit casse-croûte en commun avec les règles sanitaires qui nous incombent.

Côté matériels de pêche, cette année je n’ai pas eu besoin de beaucoup, juste un peu de nouveautés 2021, commandées chez Sempé, avec ce nouveau chest pack MLT microfibre, plus une soie flottante wf3 et du fil fluo Spirit bicolore pour la nymphe à l’espagnole.

 Côté pêche, je commencerais comme chaque année avec ma canne à mouche soit la 10 pieds , soit une 7,6 pour les petits ruisseaux, tout dépendra des conditions météo, j’aviserais sur place. Quoiqu’il en soit, je pécherais en nymphe, mes boîtes de nymphes sont pleines, il n’y a plus qu’à les utiliser à bon escient. En fin de matinée, si le petit rayon de soleil met les truites en activité , je pêcherais en sèche, mes petites olives (Bwo) sont prêtes à se faire gober, (pas de mauvais jeu de mots svp) Lol.

Il nous reste encore une petite semaine avant d’aller arpenter les berges des cours d’eau, alors attention veillez à ne pas marcher sur les frayères, d’ombres communs, en ce moment sont en pleine période de reproduction, je vous conseille même de profiter du spectacle si vous avez l’opportunité d’en voir et dans le même souci de protection des frayères, penser également aux frayères des truites, dont les alevins ne devraient pas tarder à éclore.

A vous tous, une bonne ouverture et du plaisir à retrouver vos rivières et vos potes, merci de m’avoir suivi sur ce blog tout au long de cette période de fermeture et j’espère vous croiser un jour sur les rives de l’une d’elles.

Bonne saison halieutique !

 

La nymphe de Bacchus

Bonjour à vous,

au cours d’un repas dominical en ouvrant une bouteille de vin, j’ai gardé le bouchon qui désormais pour la plupart ne sont plus en liège, mais en mousse compensée, j’ai décollé le revêtement qui protège ce bouchon de vin, son élasticité permet de réaliser des corps ou carapaces de trichoptères, vous trouverez les modèles que j’ai réalisé, juste après lecture de ce petit conte imaginé durant la confection de ces nymphes.

Le Dieu Bacchus et sa divine nymphe

Un jour les Dieux de la pêche, se réunirent au bord d’une rivière lors d’un congrès de pêcheurs, les discussions allant bon train, à savoir qui prendrait la plus grosse grosse cuite , euh désolé du lapsus, je voulais dire la plus grosse truite 🙂

Chacun ayant sa technique, un pêchait à la main, l’autre avec une nasse ou encore un autre avec un bout de roseau, peu importe la manière, seul compte le résultat, alors que notre ami Bacchus, grand idéologue aviné, ne jurait que par la pêche à la nymphe.

Intrigués, les autres convives dressèrent l’oreille à l’entente du nom de nymphe, ils pensèrent que Bacchus, partirait se cacher derrière un bosquet pour faire des galipettes avec une jouvencelle égarée dans la forêt.

Aphrodite s’approcha de Bacchus et lui souffla à l’oreille ses quelques mots :

  • Dites-moi cher ami, n’est-il pas incongru de quitter une partie de pêche, pour une partie de jambe en l’air .
  • Bacchus, ne comprenait pas pourquoi cette question et lui expliqua qu’il se méprenait, que nul était son intention, mais qu’il s’agissait bien là de sa technique de pêche, à laquelle il apporterait un petit plus dont il gardera le secret jusqu’à la fin de la partie de pêche !..

Retournant auprès de ses amis, pour un casse-croûte bien arrosé, il picole, il picole et après quelques verres, le voici à quatre pattes sous la table et se met à récupérer les bouchons de bouteilles vides. Sous le regard étonné de l’assemblée, les compagnons de Bacchus, Zeus, Poséidon et Apollon, n’eurent pas le temps de lui poser la question, que déjà l’heure de la compétition arriva.

Je vous passe les détails de cette lutte acharnée entre les compétiteurs divins, mais sachez que Bacchus, remporta haut la main ce concours de pêche et sait qu’elle était sa botte secrète, eh bien tout simplement des bandelettes découpées sur un des bouchons de vin et laquelle, il enroulât autour d’un hameçon et avec maestria créa une nymphe de trichoptère.

Alors, étant dans le secret des Dieux, je vous livre donc la composition de cette divine nymphe ou ces montages (dix vins)…. 🙂

Voici un panel de trichoptères réalisés avec ce revêtement, je laisse place à votre imagination pour réaliser sans aucun doute d’autres modèles plus subtils encore.

March Brown Renard/Opossum

Bonjour à tous,

je ne sais pas vous, mais en matière de montage de mouche, mes tiroirs sont remplis de matériaux divers pour la réalisation de mouches artificielles. J’accumule depuis de nombreuses années une quantité phénoménale de poils et de synthétiques divers et variés pour la confection de mouches et de nymphes.

Il est donc parfois bon, de faire l’état des lieux de mes stocks qui quelques fois, me servent que très peu, pour certains à peine une saison et ces matériaux retournent au placard, ils sont comme les insectes que nous cherchons à imiter, en un mot  » éphémères ».

C’est le cas pour cette peau d’opossum, que j’ai depuis 15 ans, dont j’ai associé les poils avec ceux pris sur une queue-de-renard, que j’ai twisté, afin d’obtenir une collerette avec la mèche de poils, que j’ai ensuite tourné comme avec un hackle de coq.

Voici ma version 2021 de la March Brown

Hameçon : 10 à 14 – Cerques: 2 sabres de faisan – Corps: herls de faisan- Cerclage : floss beige – Sac alaire : floss marron- Collerette : renard + opossum- Fil de montage : Veevus noir ou marron 12/0

Fichier PDF du montage à télécharger : March Brown Renard _ opossum

queue de renard et peau d’opossum l’union parfaite …