À la Une

Une reprise en beauté

 

Bonjour à tous,

je ne vais pas oublier cette session  du 17 Mai ou la déesse Nymphéa et les Dieux de la pêche m’ont accompagnés tout au long de cette sortie de pêche.

Les truites, comment dire étaient très activent et surtout mordeuses à souhait. Je vais tout de même, depiquer quelques jolis poissons, au nombre de trois, une 50 +, qui me casse après s’être calée sous une branche et deux autres estimées à 40++.

Je suis très heureux ,  malgré quelques sifflements de bronches, je réussi grandement cette session , avec ces  quelques jolies truites, une bonne vingtaine au total et petit un ombre, dépiqué lui aussi. 

 

Mes nymphes réalisées cet hiver, ont fait le job !!!..

À la Une

Travaux sur la restauration hydroécologique du Guiers mort

Bonjour à tous,

Étant d’un naturel curieux et surtout intéressé par tout ce qui se passe sur nos rivières Guiers mort et le Guiers. Donc ce samedi 4 mai, je suis allé sur le chantier et avoir un aperçu du nouveau profil du Guiers mort à partir de l’aval du camping des berges à St Laurent du pont.

C’est une rivière méconnaissable qui m’est apparue, mais je sais que ce sera bon pour le futur, pour la continuité écologique, la libre circulation des sédiments et un bienfait pour nos truites, en tout cas, ça fait bizarre de voir ce changement de profil. J’ai profité de prendre quelques photos, afin de vous montrer à quoi ressemble désormais cette rivière et que vous ne soyez pas surpris à votre tour le jour ou vous viendriez.

Le maître d’ouvrage et maître d’œuvre du chantier c’est le  » SIAGA » ( syndicat interdépartemental du Guiers et de ses affluents).

Nature des travaux :

Ses travaux sont basés sur la restauration hydroécologique afin de rendre au Guiers mort , son espace de mobilité.

Financements :

Agence de l’eau : 258 392,40 € HT

SIAGA : 64 598,10 € HT

L’entreprise Guintoli est à charge d’effectuer ses travaux titanesques. et pas des moindres ,jugez du peu :

1. Défrichement

2. Identification des plantes invasives et éradication de la renouée du Japon et solidage géant.

3. Débroussaillage , abattage et dessouchage sur environ 6700 m2.

4. Démantèlement des enrochements de berge sur 278 mètres linéaires, pour un volume estimé à 850 m3.

5. Élargissement du Guiers mort sur 150 mètres linéaires.

6. Création d’un chenal sur 165 mètres linéaires.

Voici quelques photos, plus rien à voir avec ce que nous avions l’habitude de voir, les plantations se feront sans aucun doute à l’automne.