Un grand groupe industriel condamné pour pollution de l’Isère

Bonjour à tous,

je vous met en copie un article lu dans le magazine régional n°4 des fédérations de pêche Auvergne-Rhône-Alpes de Juillet à Novembre 2019, le compte rendu du tribunal sur l’affaire des rejets dans l’ Isère des effluents liés à la fabrication de différents produits laitiers et autres, mais aussi de produits détergents liés au nettoyage des cuves du site qui peuvent être toxiques et polluantes, des rejets sans traitement préalable qui dure depuis 1942.

Cette entreprise a été condamnée à seulement 100.000 € d’amende, je vous laisse lire en détail le compte rendu des faits et du jugement (source magazine RÉSEAU PÊCHE  N°4 en page 10), c’est ici (A-lire)

La fédération de pêche de l’Isère juge cette décision trop insuffisante dans la mesure où la pollution persiste.

 

 

Carte de pêche 2020 est en vente depuis le 13 Décembre

amis (es) pêcheurs (es),

vous savez que faire le choix d’acheter sa carte de pêche dans une aappma militante est primordiale pour la protection des milieux aquatiques et de l’environnement. Vous pouvez choisir notre société de pêche, pour l’achat de cette carte de pêche, elle est en vente depuis le 13 décembre sur le site Carte de pêche.fr

Pourquoi ce choix me diriez-vous ?

Parce ce que notre association, milite et se bat pour protéger l’environnement et les milieux aquatiques. Cette année nous sommes la première aapmma de notre département (Isère) à obtenir le label « Rivières sauvages« , afin de mieux encore protéger notre patrimoine, ceci n’est pas le fruit du hasard, mais un travail d’équipe.

Si vous aussi êtes soucieux de la protection des milieux aquatiques et de l’environnement, soutenez nos actions, optez pour ce choix et venez rejoindre une équipe dynamique qui mérite votre soutien.

Je vous invite donc à prendre votre carte de pêche à l’aappma de St Laurent du pont « Les pêcheurs du haut Guiers « .

 

 

 

Bilan de ma saison de pêche en 1ère cat.

Bonjour à tous,

voila, que s’est clos le dernier week-end de pêche en 1 ère catégorie , j’ai toujours un pincement au cœur lorsque que je quitte ces rivières qui m’ont accueillis dés le mois de Mars.  Il est temps pour moi de faire le bilan de cette saison en demie teinte, avec des mois entrecoupés de petits soucis de santé, mais elle reste néanmoins une bonne saison avec de belles émotions et des sorties phares.

Je ne vous parlerais pas du nombre de gros poissons perdus, dépiqués ou cassés tout au long de cette saison 2019, ou j’ai merdé grave, ce qui a le don de m’exaspérer. Comme par exemple cette belle zébrée de 45 cm , qui s’est barrée de l’épuisette au moment ou je voulais faire une photo, il me reste encore les images de ces beaux poissons trophées tenus en bout de ligne et perdus dans la bataille, qui ont étés plus fort ou plus malin que moi.

A cela, s’ajoute la casse d’une canne, oubliée sur le toit de la voiture et tombée sur la chaussée , m’en étant aperçu , je n’ai pas eu le temps de faire demi tour, une voiture lui ai passée dessus. Une canne que j’affectionnais plus que tout, celle montée par Fabien et qui m’avait été offerte le jour de mes 60 ans par lui et les amis de l’aappma. Puis en cours de saison est survenue la casse d’un scion sur deux autres cannes, celui de mon Elite Jmc et celui de ma 10″6 pieds Immersion Nymph , tout ça par ma faute et non pas à cause de la qualité du blank.

Comme on dit souvent, il n’y a pas de mauvais outils, mais de mauvais ouvriers (à méditer)….

Pour ceux qui ont raté quelques infos ou qui ne suivent pas ce blog régulièrement , je vous mets les liens des articles correspondant à ses belles sessions jalonnées d’amis et d’émotions fortes.

Voici donc, une petite rétrospective des meilleurs moments de cette saison, et jamais au grand jamais je n’aurais pensé avoir autant perdu le goût de la pêche à ce point. Une première comme l’a été cette saison 2019 où je n’ai pas atteint les 50 sorties, alors qu’à l’habitude je faisais une session par jour.

Merci aux copains qui ont traversés cette saison avec moi, ce fût de bons moments de pêche.

Mars : 10  sessions

Un séjour chez mes copains Auvergnats, avec de belles sessions de pêche sur la Sioule et sur d’autres rivières , en nymphe à l’espagnole ou en nymphe au toc. Un bon souvenir de la prise de cette belle fario de 50 cm et d’autres de tailles plus modestes (https://truiteandco.wordpress.com/2019/03/27/mon-sejour-auvergnat-en-video/).

Prise d’une fario de 63 cm prise en sèche sur une March Brown. (https://truiteandco.wordpress.com/2019/03/).

Avril : 4 sessions et après 3 semaines sans pêche, à cause d’une pneumonie persistante, j’ai pu tout de même rejoindre les amis en Auvergne pour les rencontres Sempé sur la Sioule (https://truiteandco.wordpress.com/2019/04/30/fin-avril-sur-la-sioule-aux-rencontres-sempe-2019/)

Mai : 6 sessions, c’est un mois ou tout se réveil ou la pêche se fait plus tardive, avec ses longs week-ends qui se profilent et où les belles sessions de pêche peuvent s’éterniser et pourtant j’ai peu pêché, en voici une assez sympa.

Voir article : (https://truiteandco.wordpress.com/2019/05/23/la-video-des-remises-a-leau-des-truites-session-du-17-mai/)

Juin : 10 sessions, toujours aussi peu surtout en plein mois d’activité des truites et des ombres, mais les niveaux sont bas, c’est triste à voir, mais j’ai pu toutefois tester ma nouvelle canne Immersion Nymph 10″ soie de 3.

Voir l’article : (https://truiteandco.wordpress.com/2019/06/)

Juillet : 4 sessions, c’est grave docteur ? Je n’ai plus envie d’aller emmerder les poissons, mais je fais quand même plaisir à mes potes et honore leurs appels en allant me joindre à eux pour m’aérer l’esprit , souvenir de ses retrouvailles.

Voir l’article : (https://truiteandco.wordpress.com/2019/07/23/session-du-22-juillet-2019/).

Août : Toujours peu d’eau dans nos rivières en France, une sécheresse terrible de mémoire pire que celle de 2003. Le goût de la pêche n’était pas, mais toutefois j’ai pu  faire quelques sessions partagées, afin de retrouver les copains.

Un autre bon souvenir estival, cette petite semaine passée à Nevache dans les Htes Alpes ou j’ai pu faire quelques belles sessions sur la Clarèe, grâce aux bons conseils de mon ami Claude Saugé.

Voir article : (https://truiteandco.wordpress.com/2019/08/04/la-haute-vallee-de-la-claree-a-nevache-htes-alpes/).

 (https://truiteandco.wordpress.com/2019/08/27/sessions-partagees-en-seche-en-nymphe-et-au-tenkara/).

Septembre : La pluie vient sauver la saison, les sorties sont un peu plus présentent, toujours en nymphe ou en sèche, les poissons sont très coopératifs, de tailles convenables et quelques jolies truites sont venues nous saluer. Voir article : (https://truiteandco.wordpress.com/2019/09/)

 

Octobre : Notre fermeture se fait le 6, toujours tardive dans les Alpes et c’est une opportunité de pouvoir encore s’adonner à notre loisir. La pluie est venue gonfler les niveaux d’eau, mais hélas depuis une bonne décennie, l’eau ne reste plus dans nos Guiers, les nappes phréatiques sont vides, elles ne se sont pas remplies à l’automne dernier et la sècheresse a fait le reste. À cela s’ajoutent les pompages et le détournement de l’eau pour alimenter la plaine de Bièvre et le pays Voironnais. Lire l’article de l’aappma de St Laurent du pont « Les pêcheurs du haut Guiers », Ici .

Le 2 Octobre de gros orages la veille m’incite à faire une sortie aux appâts naturels ou je réussirais à prendre quelques jolies truites Voir article : (https://truiteandco.wordpress.com/2019/10/02/une-petite-sortie-aux-appats-pour-changer-un-peu/).

Conclusion

La page se ferme sur cette saison 2019, en espérant que 2020 ne rejoue pas le même scénario. Surtout pour nos cours d’eau, je sais que mes propos sont pessimistes, mais avouez que le bilan n’est pas bon pour l’état général des rivières en France, chaque année c’est de pire en pire, elles sont peu considérées par les pouvoirs publics et par les lobbyistes.  

Pour nous autres les moucheurs, la saison de pêche en réservoir s’ouvre et j’envisage d’en faire un ou deux cette saison,ça fait un bail que je n’ai pas mis les pieds dans un plan spécifique à la mouche. Je n’oublie pas les montages de mouches artificielles et de nymphes ça va de soi. Et, il reste encore la pêche de l’ombre commun en seconde catégorie sur le Rhône ou plus loin sur la Dordogne,voyez il y a de quoi occuper cette arrière saison. 

Merci de m’avoir lu, je vous souhaite une bonne arrière saison et vous remercie de me suivre sur ce blog.

Léo