À la Une

Stage de formation à la mallette  » SAMU ENVIRONNEMENT « 

Bonjour à tous,

le Service d’Analyse Mobile en Urgence (SAMU E ) , est une association reconnue d’intérêt général loi 1901, qui propose aux entreprises, collectivités, associations et particuliers, des analyses rapides et précises grâce à l’usage de produits et de matériels certifiés. Elle a pour but de mener des enquêtes de terrain complètes, afin de trouver la source et la nature d’une pollution, grâce à un réseau d’experts et de laboratoires partenaires. Cette association, organise des journées de formation et de sensibilisation à la qualité de l’eau, et prochainement celle de l’air, du sol et de la biodiversité.

Notre aappma de St Laurent du pont, mais aussi celles de Pont de Beauvoisin et de St Genix sur Guiers et l’aappma de l’Albanais Hte Savoie, ont fait le choix de s’équiper d’une mallette d’analyses d’urgence, un investissement utile afin d’être à même de réaliser nous même nos propres analyses d’eau en cas de pollution et ceci sans attendre les services concernés qui mettent toujours un temps fou à arriver sur place. Cette mallette d’analyses d’urgence nous permettra d’intervenir rapidement sur les pollutions de l’eau, mais également de l’air et des sols sur nos domaines de pêche respectifs.

C’est donc, ce samedi 30 Juin 2018, que nous nous sommes tous retrouvés au siège de la réciprocité Guiers situé à la maison de l’Octroi aux Échelles(73), où nous avions rendez vous avec nos formateurs Mr  Haettel Bruno responsable cellule eau et de Melle Léa Delcure sa collaboratrice, de l’antenne SAMU Environnement Bourgogne Franche Comté, venus bénévolement de Franche Comté passer une journée complète avec nous , afin de nous former à l’utilisation de cette mallette SAMU environnement, équipée de divers produits d’analyses, thermomètre, gants , flacons, etc. Lors de cette journée de forte canicule, nous n’étions pas devant notre télé pour regarder le match de coupe du monde France / Argentine, encore moins pour pêcher. Par contre, nous étions au bord de l’eau pour effectuer des prélèvements sur les points noirs qui touchent notre rivière le Guiers et autant dire que nous avions déjà notre idée où effectuer ces prélèvements d’eau à la recherche de Nitrites, Ammonium etc, voir la liste ci-dessous.

La journée d’hier, m’a encore plus ouvert les yeux sur l’état de santé du Guiers, car d’un coup, j’avais en partie la réponse à mes questions, comme pourquoi qu’il y a absence de frayères, un manque de poissons, une raréfaction des alevins de truites, on cherchait la cause du côté des Harles Bièvres, mais en fait ils ne sont pas les seuls coupables. Et malgré notre volonté de gérer au mieux,  il ne suffit pas de mettre des NK en place, de limiter le nombre de captures, de faire ceci ou cela. Parmi les causes de il y a la pollution par les rejets d’une step et un rejet d’origine industriel encore indéterminé (mais nous allons nous en occuper !). Ce que nous avons vu hier sous nos yeux à la lecture des analyses effectuées grâce à cette mallette est édifiant, même les responsables formateurs n’en croyaient pas leurs yeux. Les résultats dépassent tout entendement !

 Comment des collectivités et des industriels peuvent-ils continuer à se voiler la face en faisant croire que tout va bien et de l’autre côté, laissent mourir notre rivière. Et ceci malgré nos cris d’alarmes, cette step continue de fonctionner et est bien plus dangereuse pour la santé de la faune, des invertébrés et des personnes qui se baignent dans le Guiers. Ses rejets sont encore pires que ses intrants car plus concentrés.

Il est temps que cette nouvelle station d’épuration voit le jour, parce que les analyses que nous avons réalisées, montrent que les doses de Nitrite , Zinc et d’Ammonium, sont pour certaines, 50 fois supérieures à la norme. Si on ne fait rien pour sauver le Guiers, si on laisse faire les choses sans réagir,  notre rivière sera morte comme beaucoup d’autres en France.

 C’est à vous pêcheurs,  de vous préoccuper également de notre rivière. Il ne s’agît pas seulement que de venir la pêcher, parce qu’elle se trouve à proximité de votre domicile ou facile d’accès et où il reste encore quelques secteurs  préservés… Cette rivière tant convoitée, est gérée par une équipe dynamique, qui a pour seul désir de voir un plus grand nombre de pêcheurs venir les aider.

Je ne vais pas vous révéler les résultats de ce que nous avons analysé, mais ils font peur, je laisse le soin aux responsables de notre aappma de faire un compte rendu. Mais d’ors et déjà, ce que je peux avancer, c’est que les membres présents à cette formation, vont mettre en place des contrôles sur des secteurs qui ne nous semblent pas aux normes, afin de mesurer le degré de pollution de la rivière. Car désormais nous allons être autonomes et il va falloir compter sur notre volonté de ne rien lâcher  et d’effectuer des analyses, pour l’amélioration de la qualité de l’eau.

Je déplore en qualité de garde pêche, ce manque d’intérêt pour la survie de notre rivière, celle -ci subit depuis de très nombreuses années des agressions physiques , des pollutions en tout genre, steps défectueuses et non fonctionnelles, les dernières en date une pollution au fuel . Le seul soucis du pêcheur que j’ai contrôlé, était de me dire que la truite avait un goût de fuel et cette autre couple, hier, que je mets en garde sur le fait que leurs enfants se baignaient à l’aval de cette station et qu’ils risquaient de choper une saloperie, le père me répond alors : « c’est pas grave ils se laveront après » , ce sont vraiment des propos lamentables.

Nous allons avoir du travail, mais c’est pour la survie de nos rivières, de nos poissons, mais également pour la santé publique. Vous pouvez aider cette association par le biais d’une adhésion modique annuelle en tant que particulier ou même votre aappma peut faire appel à eux tout comme notre association l’a fait, voici le lien via leur site SAMU Environnement Bourgogne Franche Comté

Quelques photos de cette fabuleuse journée pleine d’enseignements et de convivialité.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Compte rendu AG des pêcheurs du haut Guiers

Slt à tous,

Hier samedi 3 Février 2018, a eu lieu l’assemblée générale ordinaire de l’aappma de St Laurent du pont « Les pêcheurs du haut Guiers ». L’accueil des pêcheurs s’est fait à partir de 8h30, autour d’un café et des viennoiseries offertes par l’aappma. C’est une heure matinale, mais bien nécessaire pour aborder tous les sujets qui nous intéressent. La séance a débuté à 9h00. Le nombre de participants était de 45 personnes. Tous ont signé la feuille de présence et les membres du bureau compris, ce qui par rapport aux années précédentes reste sensiblement identique. Certes, quelques pêcheurs manquaient mais dans l’ensemble la présence est correcte. Notons, comme chaque année, la présence des élus, avec Mr Jean Louis Monin le maire de St Laurent du pont,  Mme Collomb Christelle et Mr Maisonnier Raphaël, adjoints à la mairie d’Entre deux Guiers, Mr Cédric Vial maire des Échelles, Mr Didier Girard représentant du SIAGA, un représentant de l’ONF PRODEPARE, Mr Adrien Bertholio coprésident de la réciprocité Guiers, Mr David Maillard président de l’aappma de Pont de Beauvoisin, Mme Véronique Morel représentant les amis du parc de Chartreuse, à noter cette année, pas de représentants de la FD38.

Le bureau a abordé de nombreux sujets comme, la continuité écologique, l’assainissement, les mailles et les quotas, la labellisation «  Rivières Sauvages «  du Guiers mort, l’atelier pêche, la garderie , les micros centrales.

Le trésorier, présente le bilan annuel des comptes de gestion, dépenses et recettes et fait constater une baisse de vente des cartes de pêche constante, en 2015 (641 cartes), en 2016 (591 cartes) et en 2017 (509 cartes), que le tout internet sera le mode de distribution de cartes et que pour notre société de pêche, c’est la fin de la carte papier. Ce fût une longue AG, menée de main de maître avec des échanges et discussions, en laissant prendre la parole aux personnes présentent et désireuses de donner leurs avis, et agrémentée de questions des adhérents. La pêche se doit d’être démocratique et c’est justement , à ce moment précis, que le pêcheur peut s’exprimer et dire ce qu’il pense. On déplore , à chaque fois, la non présence des personnes qui dénigrent notre gestion et qui ne viennent pas s’exprimer en temps voulu. Content ou pas, après il est trop tard et ce n’est pas au bord de l’eau qu’il faudra venir râler, comme on dit: les absents ont toujours tord. Le bureau en place est reconduit, et le président annonce la fin de la séance. Celle-ci aura quand même duré plus de 3 heures et l’équipe nous invite à prendre le verre de l’amitié devant un petit buffet offert par l’aappma. Je vous laisserai découvrir le compte rendu qui sera prochainement fait par la secrétaire et visible sur le site de l’aappma Les pêcheurs du Haut Guiers

Les photos de cette assemblée générale 2018.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

Quelques photos du Guiers vif

Salut à tous,

Aujourd’hui 24 Janvier 2018, il fût bon de s’aérer un peu, le soleil était de la partie et j’en ai profité pour me balader le long du Guiers vif, qu’il est agréable de voir les niveaux de nos rivières avec de bons niveaux. J’ai pu remarquer que les dernières crues ont façonnées le cours d’eau, de nouveaux courants et quelques jolis spots se sont créés .

Je vous met quelques photos, pour que vous puissiez également en profiter un peu en attendant l’ouverture.

Ce diaporama nécessite JavaScript.