À la Une

En passant par le massif central

Bonjour à tous,

flashback sur  mon week-end prolongé ,  passé dans le Lot à Figeac du 20 au 23  Juin, ou nous étions partis dans cette région car, nous étions conviés à un mariage. Une aubaine pour moi, car je ne pouvais passer dans cette région, sans emporter mes cannes, afin de profiter des quelques haltes, pour pêcher quelques rivières se trouvant sur mon itinéraire, hélas la météo en avait décidée autrement 😦

Parti avec notre camping car, nous avons pris la route tranquillement, sans se presser puisque nous avions deux jours d’avance. J’ai passé la première nuit du côté du Puy en Velay, à Brives Charensac , dans un camping situé au bord de la Loire et de se camping à environ 1km se trouve un parcours No-kill, je n’ai pas eu le temps de le pêcher.

 

Sur la route avant d’arriver à Murat, se trouve un grand parking sur la gauche,  je décide de faire une pause casse croûte à cet endroit précisément, parce qu’il est juste en bordure de l’Alagnon, une opportunité que je ne peux ignorer et je profite d’un petit instant pour sortir la canne.

Hélas, ce sera sous un gros orage que je prendrais quelques truites.

Le 23 Mai, sur le retour, je ferais un arrêt à la Ferrière Ste Marie, sur les bords de l’Alagnon une nouvelle fois, ou nous allons passer la nuit.  J’en profite pour un petit coup du soir, il y a une grosse éclosions de May fly il est  21 h et pas d’activité de surface, je vais pêcher les quelques courants avec un sedge , je toucherais trois truites.

La Cère à Figeac, jolie rivière ou je n’ai fait qu’un arrêt photo, vu quelques barbeaux et chevesnes, mais sur l’amont j’ai pu apercevoir quelques jolis courants, ce sera pour une prochaine venue.

 

Week-end provençal

Bonjour à tous,

me voici de retour après quelques jours d’absence et de maintenance du blog, car j’étais partis pour un long week end de l’Ascension, passé en Drôme provençale, au camping   » Les bois du Chatelas  » à Bourdeaux 26640 , classé 5 étoiles et très bien pour les familles et les enfants.

Le choix de notre résidence fût choisi et proposé par notre fils ainé et sa compagne , afin de passer un long week end, tous en  famille pour fêter son 40 ème anniversaire.

Après vérifications géographiques, j’ai pu voir que ce camping se situé pas très loin d’une rivière et d’un parcours No kill, il ne m’en fallait pas plus pour emmener les cannes. Mais cela ne sera pas simple lorsque l’on est en famille avec enfants et petits enfants, vu le nombre d’activités prévus pour tous, lors de ce long week-end.

Le vendredi matin, j’ai quand même pu trouver un petit moment, c’est Fabien qui m’a emmené sur place, lui devait aller faire de l’escalade et ne pouvait être avec moi le matin. Ne connaissant pas le secteur, j’ai opté pour un parcours situé à l’aval du village, situé sur la rivière le Roubion, les niveaux déjà bien bas pour ce début Juin. Le parcours est assez sympa avec de jolis courants, de belles caches, de belles éclosions, mouche de Mai, sedge, eccdyo, baetis , plécoptère et pourtant  je n’ai pas vu la queue d’une truite, j’ai pris seulement deux chevesnes en nymphe, sans doute ai-je mal appréhendé le secteur.

Le vendredi après midi, nous y sommes retournés avec les enfants pour une initiation pêche au toc et découverte des invertébrés avec notre guide familial Fabien. Nous avons pris les cartes de pêche pour les enfants à l’aappma locale, ils  étaient pressés d’être au bord de l’eau. Une fois sur place, il nous fallait traverser le petit cours d’eau, bien évidement ce fût épique et peu discret, surtout lorsque l’on veut pêcher la truite. En tout cas, l’ambiance était bonne et les enfants ravis et conquis. Fabien commence par les invertébrés et tout se petit monde part à la recherche de larves aquatiques , puis une fois fait, il passe à la présentation du matériel et ensuite à la pratique. Quelques chevesnes, se sont laissés prendre, les plus gros plus méfiants n’ont pas voulu de nos appâts. Au fil de la progression du cours d’eau,  je parviendrais à faire monter une belle truite sur une émergente cdc, aussitôt ferrée, elle s’en est aller sous une berge, je n’ai hélas pas pu la sortir de ce fatras, tentant en vain de la faire sortir, elle à finie par se décrocher, j’ai perdu ce poisson estimé à 30 cm et donc je n’ai pas de photo à vous présenter.Voici quelques photos de cet après midi d’initiation avec Fabien.

Après infos suite à mes contacts, j’ai su qu’il fallait pêcher encore plus en amont du village, là, ou un infranchissable ne permet pas aux chevesnes de remonter et ce serait sur se secteur en no kill, que les truites sont présentent. Un regret, c’est de ne pas avoir pu rejoindre le président de l’aappma locale qui m’avait très gentiment invité à faire un coup du soir, ceci dû au timing familiale pour cause d’anniversaire et de réservation au restau.

La suite du week-end , je l’ai passé auprès des miens,  avec mon épouse, mes enfants et leurs conjoints, mes petits enfants, ce fût un programme chargé, balade sur les hauts de Bourdeaux, jeux, rires, piscine, pour profiter de ses bons moments ou les soucis quotidiens furent oubliés durant ce long week-end.

 

 

 

Le RISE FESTIVAL 2019, en résumé et en photos

Bonjour à tous,

voici un résumé de cette super soirée organisée par Pierre Monatte et Philippe Crouzet à l’occasion du RISE Festival édition 2019 qui s’est déroulée au cinéma l’Oron à Beaurepaire (Isère).

Après avoir passé un hiver derrière nos étaux pour les uns ou en réservoir pour les autres, il est temps maintenant de penser à se préparer à l’ouverture 2019.

Un festival, qui annonce pour nous les passionnés de pêche à la mouche, que la saison de la pêche de la truite s’approche à grand pas. Il nous reste une dernière semaine de préparatifs et les rivières se verront envahir d’aficionados de pêche de la truite sous toutes ses formes.

Pour résumer cette soirée, je vais la décrire en 7 actes :

Acte 1 : Fabien et moi, avons étés invités chez Mika , pour un casse croûte d’avant soirée. Nous étions en petit comité, j’ai pu ainsi revoir Patrice (Patatras) , les gagnants de la tombola de l’an dernier et fais la connaissance de Damien (Dam’fly).

Une pré-soirée hyper sympa , je remercie Mika et son épouse de nous avoir si bien accueillis, nous avons même eu droit au champagne pour arroser l’anniversaire de Mika, un grand merci à tous !..

Acte 2 :Il est 20h00, nous rejoignons les potes de la Drome,  juste avant d’entrer en salle. Tous s’étaient retrouvés sur le parking pour un casse croûte partagé, c’est toujours agréable de revoir tout ce petit monde de la pêche. 

Brice – Philippe Crouzet – Jonathan Paris – Olivier – Dam’fly- Sebastien Fayant 

Acte 3 : Il est l’heure de rentrer dans la salle, elle est plus grande que l’an dernier, ce qui donne l’impression d’avoir moins de monde et pourtant la petite de l’an dernier n’aurait pas était suffisante pour accueillir tout le monde. La séance n’est pas encore commencée, j’en profite pour aller serrer la main de plein de copains, comme toujours dans ce genre de rencontre entre pêcheurs.

Acte 4 : Philippe Crouzet et Pierre Monatte remercient les personnes présentent et annoncent,que la séance va commencer.

Pour information il reste encore 10 représentations jusqu’au 28 Mars, si vous n’êtes jamais allés voir ses projections. Je vous conseille de le faire, car les photos c’est bien, mais des images avec le son et la musique c’est encore bien mieux, dépêchez vous il reste de la place.

Acte 5 : C’est avec l’accord de Pierre Monatte, que je publie ces quelques photos glanées au cours de la projection des films présentés. Afin de faire connaître au plus grand nombre ce festival, mais également pour ceux qui n’ont pu venir ou qui n’ont pas la chance d’avoir un Festival RISE à côté de chez eux.

Acte 6 : Pendant l’entracte, Philippe à procédé au tirage au sort des billets qui nous ont étés donnés lors de l’entrée en salle, il y a eu une belle dotation de la part  des partenaires locaux.

De gauche à droite, Fabien Caterina, Jonathan Paris, Yann Caleri, Sébastien Charmetant et Sébastien Fayant (River Shoes).

Les partenaires pour la dotation de la tombola.

Quelques gagnants du tirage au sort de la tombola

Acte 7 : La projection terminée, les organisateurs remercient une dernière fois les spectateurs, puis la salle se vide rapidement.

Dehors, avec quelques irréductibles soucieux de continuer la soirée et surtout pour ne pas se quitter aussi rapidement. Nous nous sommes rendus au pub  » Le plan B « , qui se trouve juste en face du cinéma, pour discuter encore et boire quelques bières.

Nous nous sommes quittés en nous souhaitant une bonne ouverture 2019

Vivement le RISE 2020 pour tous nous revoir !