La truite Fario

Nom scientifique : Salmo Trutta  Fario

Famille : Salmonidés
Poids : 300 à 500 gr jusqu’à plus de 10kg
Taille : 20 à 60 cm voir même plus d’un mètre
Durée de vie : de 4 à 6 ans, voir jusqu’à dix ans en lac

Les caractéristiques communes aux différentes truites fario :
– Un corps fusiforme et élancé
– Une tête assez grosse
– Une bouche fendue remontant vers le haut
– De petites dents sur les mâchoires, la langue et la voûte

La peau de la truite est d’apparence lisse, mais en réalité, elle est dotée de toutes petites écailles presque invisibles.
Les nageoires en commençant par celles qui se trouve sur le dessus du corps, en (1)  » La dorsale » , ensuite la plus petite en (5)  » L’adipeuse  » , puis à l’arrière la plus large c’est en (4)  » La caudale ».

Ensuite sous le corps nous trouverons en (1)  » Les nageoires pectorales  » , en (2)  » Les pelviennes  » et en  (3)  » La nageoire anale ».

schema-nageoire-truite-farioSes mœurs :
On trouve la truite fario, dans les torrents, les eaux pures et claires, bien oxygénées et surtout sans pollutions. Les substrats qui conviennent le mieux à la truite, des fonds de graviers ou galets ou de sables et surtout des blocs rocheux, très important pour leurs fournir des caches.

La période de reproduction :
Le frai : Il se fait de Novembre à Janvier, voir Février parfois dans une eau entre 5 et 10 degrés.
La ponte est de 2000 œufs par kg

Où fraye t’elle ?

Lieu : Ruisseaux, rivières à fonds de graviers, galets ou même de sable, dont la profondeur doit être d’environ 50 cm et un courant assez fort pour oxygéner les œufs, les alevins se cache dans le nid constitué des galets que la femelle à réalisée en grattant avec sa queue.

Vue d’une frayère de truite, la femelle à nettoyée la place à l’aide de sa queue avant de pondre, une fois fait, la ponte peut commencée, les mâles arrivent et dépose leur laitance (sperme) sur les œufs lâchés par la femelle, les voila fécondés et vont être recouvert de gravier , les œufs ainsi enfouis, sont protéger des prédateurs sous le nid (Cerclé de rouge) sur la photo.

nid

On peut voir sur cette vidéo que j’ai réalisé , lors du travail de la truite avec sa queue pour la préparation de son nid.

Incubation : Selon la température de l’eau la durée sera plus ou moins longue. Le calcul se fait en degré jour, donc 42 jours dans une eau à 10° soit 420°/jours. Si l’eau est encore plus froide, cela rallongera le temps d’incubation.

oeufs-fecondes

Alevin de truite fario à résorption de vésicule avec sa poche vitelline

60

Son alimentation :
La truite fario est un poisson carnivore, elle n’hésitera pas à dévorer ses propres congénères ou leurs œufs, elle peut également se nourrir d’insectes aquatiques et terrestres mais aussi de têtards, vairons, gammares, larves ou autres invertébrés vivant sous l’eau.
Législation :
Sa taille de capture est de 23 cm sur notre domaine de pêche et dans d’autres départements français. La mesure du poisson se fait du bout de la queue à l’extrémité de la bouche. Veillez à le faire avec précaution.
Le poisson non-maillé doit être remis à l’eau avec d’infinies précautions.
Le quota des prises journalières et par pêcheur est de 6 truites dont 1 ombre commun en période d’ouverture de ce dernier.
Les modes de pêche :
Tous les modes de pêche légaux autorisés, que ce soit la pêche à la cuillère, au vairon, au toc ou à la mouche etc. Une seule canne en main dans les cours d’eau de 1ère catégorie.
Les appâts autorisés : Ver de terre, Ver de terreau, Vairon, Teigne, mouche domestique, insectes ou toutes larves aquatiques.
Les interdits : Dans notre département la pêche à l’asticot est interdite en 1ère catégorie, ainsi que la javel, la pêche à la main, les nasses etc..
Une période d’ouverture et de fermeture est mise en place, celle-ci se fait du 2 ème samedi de Mars jusqu’au 2 ème Dimanche d’Octobre. Ceci est valable dans nos régions alpines Isère et les deux Savoie.

 

Publicités