Une reprise en beauté

 

Bonjour à tous,

je ne vais pas oublier cette session  du 17 Mai ou la déesse Nymphéa et les Dieux de la pêche m’ont accompagnés tout au long de cette sortie de pêche.

Les truites, comment dire étaient très activent et surtout mordeuses à souhait. Je vais tout de même, depiquer quelques jolis poissons, au nombre de trois, une 50 +, qui me casse après s’être calée sous une branche et deux autres estimées à 40++.

Je suis très heureux ,  malgré quelques sifflements de bronches, je réussi grandement cette session , avec ces  quelques jolies truites, une bonne vingtaine au total et petit un ombre, dépiqué lui aussi. 

 

Mes nymphes réalisées cet hiver, ont fait le job !!!..

Il me fallait pêcher !…

Bonjour à tous,

J’ai craqué, marre de rester cloitrer à la maison,il fallait que je pêche absolument. J’ai donc bravè les interdits et les conseils du médecin, pour aller faire une petite virée hier après midi.

Ce fut une session prolifique, avec un niveau d’eau correct et les truites dehors, de quoi passer un bon moment, histoire de me dégourdir les jambes et de faire nager mes nymphes.

Ce qui m’a plu, ce n’est pas le fait d’avoir touché autant de truites, une trentaine en un peu plus de deux heures. Mais ce sont les différentes classes d’âges des truites prises, de la juvéniles d’une année à des truites bien maillées, la plus grosse peut-être 25/26 cm voire un poil plus.

Quelques éclosions sporadiques et deux ou trois gobages aperçus, qui ne m’ont pas incité à pêcher en sèche.

J’ai commencé ce parcours en nymphe et je l’ai terminé de la même façon. Les truites prenaient rapidement et se dépiquées au ferrage et d’autres par de belles chandelles, les truites étaient vives et nerveuses.

Voici quelques truites photographiées au cours de cette session.

 

Nymphe Jig – Quill synthétique orange fluo

Bonjour à tous,

nous sommes dans les derniers jours de préparatifs de montage, nos boites depuis l’automne se garnissent de différentes mouches artificielles et nymphes.

Aujourd’hui, je vous propose une nymphe montée sur un hameçon « Jig ». Pourquoi ce type d’hameçon, parce qu’il est utilisé depuis très longtemps par les pêcheurs à la nymphe dites à l’espagnole ou en nymphe au toc, depuis quelques années. Que ce soit pour l’un ou l’autre technique, pêchent beaucoup avec des nymphes montées sur des hameçons « Jig » , ce sont des hameçons qui permettent à la bille d’être placée juste derrière l’œillet avec un angle courbé à 45° ou la bille vient se caler.

L’avantage de  monter une nymphe sur ce type d’hameçon, c’est qu’elle nage, tête vers le bas et réagit très bien aux impulsions données par le pêcheur, une nymphe animée est gage de réussite.

Pour ce montage, le corps de la nymphe, est réalisé avec un quill synthétique orange fluo Hemingway, une couleur attractive sur certains jours et qu’il ne faut pas ignorer. Comme je le dit souvent, ce sont des nymphes incitatives, ce type de couleur fluo peut déclencher l’agressivité d’une truite.

Les matériaux utilisés pour ce montage sont :

Hameçon : Jig n°14 – réf : 230 BL (HD Fly) – Cerques : coq pardo – Corps : quill synthétique orange fluo Hemingway – Tête : bille tungstène argent 3,5 mm – Thorax : Dubbing de lièvre noir – Fil de montage : 12/0 Veevus gris – Vernis UV pour le corps.