Celle qui cause nos tourments

Je suis l’objet de votre convoitise, entre nous s’est instaurée une relation qui pourrait mettre le bordel dans votre couple, pour peu que madame soit un tantinet jalouse.

Nos rencontres dès le mois de mars, se font plus fréquentes de jour en jour , parfois même jusqu’à la tombée de la nuit. Nos coups du soir, n’ont rien de charnels, mais juste obsessionnels, au point que vous pourriez faire des kilomètres pour me rencontrer.

Vous garnissez vos bas de ligne, de somptueuses nymphes ou sèches du plus bel effet pour me séduire où d’un appât bien dodu, mais je ne suis pas née de la dernière pluie. J’adore jouer à cache -cache avec vous, me blottissant sous une pierre, une souche, regardant passer vos leurres, vos mouches ou vos appâts.

 

Parfois pour que vous puissiez me caresser, je me laisse prendre, au risque de perdre la vie, mais de mon fond intérieur, je sais que vous me relâcherez. Parce que vous êtes de plus en plus de pêcheurs à pratiquer le no-kill, comme d’autres pratiquent un sport de plein air où le seul plaisir, est d’être en osmose avec la nature.

De nos jours, j’ai la chance que vous soyez équipés plus souvent d’appareil photo ou de caméra, qui vous permettront par la suite de patienter tout au long de l’hiver, vous remémorant les bons souvenirs de notre rencontre en attendant la prochaine ouverture.

Que ce soit au toc, à la mouche ou aux leurres, vous avez tous avec la même obsession, celle de pouvoir m’attraper de plus en plus grosse. Alors n’hésitez pas à mieux me protéger, respectez ma taille légale de capture, ne rejetez rien de compromettant pour ma survie,   je ne sais encore pour combien d’années, mais si ça continue ainsi, les barrages, les pollutions et le réchauffement climatique auront contribué à mon extinction …

 Bonne année à tous  !

Pêche à la mouche naturelle

Voici une technique très intéressante dés les 1ères chaleurs d’été, la pêche à la mouche naturelle, pratiquée par mon oncle et quelques amis, Xavier Hudry ,Adrien, Patrice et gilou26 pour ne citer qu’eux.

Je ne suis pas un spécialiste de cette pêche, mais de ce que je sais de mon expérience et la leur, c’est qu’il faut tout d’abord commencé par l’élevage de mouche.

Là !!! ça risque de coincer côté rapport époux/ épouse , il vaut mieux faire son élevage dans un endroit éloigné de la maison, sans quoi vous risquez d’avoir des noms d’oiseaux par madame.

Mon oncle y pêché à l’époque où j’étais pas plus haut que 3 pommes, mais il ne les élevées pas, on récupérés ces mouches sur des bouses de vaches. Mais es citadins ont trouvés mieux depuis des années , ils élèvent  eux même leurs mouches, en commençant par l’achat d’une mesure d’asticot , de ce que j’ai pu entendre, les Gozzers ou mouches à Damier étaient de loin supérieurs aux autres asticots. Moi je n’ai trouvé que des asticots achetés chez un détaillant, ils sont de couleurs , mais je vous rassure ça marche quand même !

Alors comment procéder, tout d’abord il faut avoir une boite pour accueillir vos hôtes, ça tombe bien j’en avais photographié la boite d’un copain .

6mm3

Ensuite dans cette boite vous y logerez vos asticots

astec1

Qui deviendront se transformeront en Chrysalides communément appelé Caster.

caster

Qui , à son tour deviendras une belle mouche domestique

mouche

Pour ce qui concerne la conservation, il faut nourrir ces mouches avec du sucre que l’on met sur la partie grillagée de la boite et une éponge imbibée d’eau pour qu’elles puissent boire.

Sur la photo ci-dessous , on ne voit pas la grille fine qui se trouve sur le trou visible, mais c’est à cet endroit qu’il faut mettre eau + sucre.

boitesamouches1zr2

Pour la récupération des mouches au moment d’aller pêcher, elle se fera par le trou qui se trouve sur la face avant de la boite qui est fermée par le petit loquet que l’on voit levé sur la photo du dessus. Une petite bouteille d’eau minérale fera l’affaire, j’ai pu voir des boites que d’autres pêcheurs avaient réalisés ou le bouchon était collé sur cette face avant et ainsi la bouteille pouvait se visser dessus. Une fois cette opération réalisée, on ajoure la boite et les mouches voyant la lumière extérieure iront tout droit dans la bouteille ou la petite boite de transport comme celle ci-dessous.

3tq5

Le matériel  pour cette pêche, je vous dirais  une canne de type anglaise 3,30 à 3,90 m où une canne à fil intérieur ou une barre ( canne à coup) avec très peu de fil , mon oncle pêchait avec 1,50 m de fil pour une canne de 4 à 5 m, ce qui va très bien pour  les petits ruisseaux.

Les  moulinets sont soit  à tambour où classique toc comme le Ritma72, où semi automatique comme le Vivarelli  pour Gilou où un Ritma80 pour Adrien.

Le plus difficile sera d’attraper les mouches à la sortie de la bouteille ou de la petite boite , j’en ai fait l’expérience et je peux dire que beaucoup se sont envolées sans que je puisse les attraper. Pour les fixer à l’hameçon, deux techniques que m’a expliqué Pierre Sempé lors de mon stage avec lui.

La 1ère est,  d’enfiler la mouche sur la hampe en commençant par la tête et en faisant ressortir celui-ci par l’abdomen, classique comme eschage quand les truites ne sont pas regardantes.

La 2 ème , est d’enfiler la mouche en commençant par l’abdomen et ressortir l’hameçon dans la tête, la particularité de cet eschage, dans le courant , la mouche aura les ailes ouvertes à l’envers et créera un léger dragage lors de la dérive et sera beaucoup plus attractif pour la truite , qui n’hésitera pas une seconde à sortir de sa cache pour prendre cet appât de choix.

je vous conseille,  une plombée légère, n’oublions pas que nous sommes en périodes estivales et que les eaux sont souvent à l’étiage. Je dirais 2 où 3 plombs n°9 et peut être un n°10 en plomb de base si il y a un peu plus d’eau.

Le montage de la ligne : Corps de ligne en 14 ou 12 /100 ème, un rigoletto, un micro émerillon n° 28 /30 , un bas de ligne en 12 où 10/ 100 ème , un hameçon nickelé de 16 à 14 .

Voila pour ce que je peux vous conseiller,sachant que des spécialistes pourront mieux vous éclairer sur cette pêche, mais bon quand on sais un peu pêcher, ce n’est pas plus compliqué que la mouche artificielle.

Vous pouvez voir une vidéo de mon pote Gilou qui excelle dans la technique sur la page d’accueil dans la rubrique pêche au toc et aux appâts naturels.